RSS


« Tremblez car seul votre sang apaisera notre colère. »
 

Partagez | .
 

 Direction quelque part... [ Yinghua, Huaban,Etoile d'Argile et Dizi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
InvitéInvité

MessageSujet: Direction quelque part... [ Yinghua, Huaban,Etoile d'Argile et Dizi]   Jeu 9 Mai - 10:47



DIRECTION QUELQUE PART...

Ils marchaient depuis déjà une heure, il ne faisait pas encore chaud, mais la grosse boule rouge qui se levait à l’horizon dans un ciel bleu limpide présageait une journée radieuse et brulante.

Une femelle blanche comme neige suivit de près par ses petits : une petite femelle blanche maculer de grosses taches chocolat et un petit mâle écaillé. Tous étaient assoiffés, car ils n’avaient pas bu depuis la veille. Dans cette saison aride ; trouver une flaque d’eau relevait de l’exploit.

De plus, notre petite famille avait toujours vécu parmi les bipèdes et leurs seules préoccupations n’avaient été jusque-là que de trouver la meilleure place au soleil ou encore le moyen de se glisser sur le lit de leurs maitres sans être vue.
Voyant la fatigue prendre le dessus sur ses petits, Dizi, car c’était son nom, se laissa tomber près d’une touffe d’herbe. Ses petits se couchèrent un peu plus loin.

C’est alors que, frôlant l’herbe, une goutte de rosée glissa le long de son échine. La jeune mère regarda le soleil. Il se levait lentement mais surement et bientôt, plus aucune goutte de rosée ne recouvrirait la plaine… Pour n’y avait elle pas songé plus tôt.

« Yinghua ! Huaban ! Venez ici, les petits s’approchèrent, vous voyez cette touffe d’herbe, je veux que vous la léchiez toute entière. Il y a de l’eau dessus. Ça vous donnera des forces. »
Les petits s’exécutèrent sans rechignés.

Lorsqu’ils eurent fini, Dizi s’approcha de Huaban pour lui enlever les brins d’herbe qui s’étaient invités dans sa fourrure.
Puis, la petite troupe repartie. Ils arrivèrent peu après dans un petit bosquet, la femelle immaculée leva la truffe et repéra l’odeur d’un plan d’eau. Elle laissa ses petits a joués dans l’herbe et descendit vers la rive pour s’hydrater avant de repartir…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Etoile d'Argile« Chef du clan de la Terre »
Messages : 974
Date d'inscription : 15/02/2012
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1500/2500  (1500/2500)

MessageSujet: Re: Direction quelque part... [ Yinghua, Huaban,Etoile d'Argile et Dizi]   Jeu 9 Mai - 15:24

Etoile d'Argile se leva péniblement de la Tanière où il continuait de passer ses journées; Sa blessure encore fragile ne lui permettait pas de chasser. Il se sentait fortement inutile et cela le révoltait. La jolie Guérisseuse de la Terre lui interdisait de sortir du Camp mais le félin brun avait trouvé une faille et s'échappait souvent. Lorsqu'il revenait, il avait le droit à une leçon de moral qu'il finit par apprendre par cœur, tant il l'entendait : "Voyons Etoile d'Argile ! Si ta blessure se rouvre, elle risque de s'infecter et ton œil unique finira par être infecté, lui aussi. Et tu deviendras aveugle ! Et tu devrais rejoindre les Anciens. Le Clan a besoin de toi, ne l'oublie pas !" Il soupira en s'asseyant devant sa Tanière. Le soleil se levait à l'horizon et déversait déjà une douce chaleur sur la terre humide et détrempée par la rosée. Le Meneur braqua son regard sur la sortie du Camp qui, si on suivait le chemin, menait vers son ancien Territoire. Il se leva et regarda la Tanière d'Etoile d'Aurore. La féline devait encore dormir, bien heureusement pour lui. Sinon, elle risquerait de s'inquiéter. Il jeta un regard sur la Tanière que Rosier Sauvage et Feuille d'Espoir partageaient et aperçut les corps endormis deus deux chattes. il se mit donc à marcher vers la sortie. Deux gardes du Sable le saluèrent. Ils n'aimaient pas beaucoup le fait que le Clan du félin brun habitent dans leur Camp mais ils ne pouvaient pas contredire les ordres de leur Meneuse.

Etoile d'Argile chemina sans bruit dans la forêt. Du moins, ce qu'il en restait. les arbres commençaient à se remettre doucement de l'incendie et parfois, avec un peu de chance, on pouvait apercevoir une fleur sur le sol qui verdissait peu à peu. Le feu était un tueur, mais il était aussi signe de renouveau/ Le Printemps serait tardif mais l'année prochaine, il serait le plus beau qu'aucuns félins n'auraient jamais vu. Les plantes et les animaux morts offraient un engrais remarquable pour le sol. Mais les cendres avaient une tendance à étouffer la végétation. Heureusement, le vent avait soufflé, la pluie était tombée, et les retombées de centre commençaient à diminuées. C'est dans cet atmosphère paisible et désolée que le Chef continuait son chemin. Son champs de vision avait été rétrécit et il sursautait souvent lorsqu'il entendait du bruit du côté de son œil infirme. Retourné au Camp de la Terre serait une dure épreuve pour lui et il ne s'en sentait pas encore la force. Alors il irait jusqu'aux Mares qui avait dut être moins touchées, puisque le sol était souvent recouvert d'eau.

Bientôt, il arriva devant une grande étendue aux plusieurs petits lacs s'étendaient. On ne pouvait pas vraiment parler de lacs, c'est vrai. C'étaient plutôt des petites mares, voir des flaques. Etoile d'argile huma l'air à plein poumon. L'endroit sentait la fumée, la boue et l'eau. Mais un autre odeur lui fit frétillé les narines. Une odeur qu'il ne connaissait pas. C'était un chat, très certainement. Et une jeune mère, très certainement; Elle sentait le lait. Et elle devait être accompagné de ses petits, certainement deux, selon l'odorat de notre ami. Il n'en était pas vraiment sûr. En tout cas, les inconnus portaient une drôle d'odeur sur eux. Un mélange d'épices, de mousse, de boue, de fumée, de campagnol, de lait et une infime particule d'odeur de Monstres des Bipèdes. Mais cela n'étonna pas le Meneur. Les Bipèdes étaient partout. Il se mit à marcher, zigzagant entre les mares. Et bientôt, il la vit : c'était une femelle d'un blanc immaculée. Elle était accompagnée de deus bambins : un couleur écaille de tortue et l'autre brun et blanc. Il s'avança vers eux, le regard perdu. Il plongea même dans l'eau, chose très étonnante pour un chat. Mais après l'incendie, il appréciait l'eau. Elle était l'ennemie du feu, donc son amie. il s'ébroua en sortant de la grosse flaque et miaula, gentiment et d'un ton rassurant :

"Salutation à vous. Je me prénomme Etoile d'Argile et je suis le Meneur du Clan de la Terre. Et vous vous trouvez sur le Territoire de mon Clan."

Il ne disait pas ça avec mépris. C'était juste une affirmation, une constatation. Il hocha la tête pour les saluer et posa son regard sur les Chatons. Son œil mort était devenu blanc, se nappant d'une fine couche de poussière. Et il conservait une cicatrice sur son visage. Mais heureusement, les poils commençaient à repousser; Son œil pouvait faire peur aux plus jeunes et inspiré le dégoût chez les autres. Et il s'attendait à une quelconque réaction des petits : mais il ne se fâchait jamais. Bien que sa douce Compagne est réussit à lui redonner un peu confiance en lui, il se trouvait encore assez pitoyable.

"Ne vous inquiétez pas. Je ne vous ferais rien. J'ai l'impression que vous n'êtes pas du coin, je me trompe ? Un incendie à ravagé mon Territoire et à fait beaucoup de morts. On pourrait presque considéré que les Mares ne sont plus vraiment au Clan de la Terre ... Qu'est-ce qui vous amène ici, dans notre forêt jadis si belle ?"



Merci pour ce magnifique cadeau, ma N'Aurore <3



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfwarriosarriors.forumgratuit.org/
avatar
Yīnghuā« Chat Solitaire »
Messages : 3
Date d'inscription : 22/04/2013
Âge : 19

MessageSujet: Re: Direction quelque part... [ Yinghua, Huaban,Etoile d'Argile et Dizi]   Jeu 9 Mai - 20:49

Quand Dizì avait annoncé à ses rejetons qu’ils allaient tous partir pour trouver une nouvelle maison, Yīnghuā avait été tellement impatiente et excitée qu’elle avait vite pris de l’avance sur sa mère et son frère. Elle gambadait partout, s’arrêtant sur un des rares bouquets de plantes odorantes, éternuant quand elle soulevait une nuée de poussière. Pendant un petit moment, elle avait même décidé de l’itinéraire. Prenant à gauche, puis à droite, et tout droit. Elle s’amusait à penser qu’ils trouveraient peut-être leur nouveau chez-eux grâce à elle. Seulement, la fatigue la rappela bien vite à la raison. Elle faisait mine d’être en pleine forme, mais restait quand même au niveau de sa mère si ce n’était un peu plus derrière.

Et puis de toute façon, c’est où qu’ils allaient ? La chatte blanche avait l’air de se fier à son instinct au lieu de suivre un chemin tracé à l’avance. La petite bicolore devait-elle en déduire qu’ils n savaient rien de leur futur lieu de vie ? Elle garda ses pensées pour elle et continua de marcher. Elle avait mal aux pattes et était maintenant au niveau de Huābàn et qu’elle ne cachait plus ni son ennuis, ni sa fatigue. Néanmoins, elle s’était résolue à ne pas pousser de cri pitoyable pour clamer sa faim, sa soif, ou un quelconque autre sentiment désagréable. Elle se rendit compte que vers la fin de leur marche, les deux boules de poils s’épaulaient pour rester debout. Dizì fit halte et la chatonne tomba comme une masse, sans faire attention d’où elle s’allongeait. Mais dans le souci du détail, elle fit attention à se coucher après son frère. Malheureusement pour ses pattes, sa mère les héla à peine 3 minutes plus tard. La petite féline ronchonna en s’approchant et regarda la plante, perplexe. Jamais ces quelques petites gouttes de rosées ne la calmerait, elles lui donneraient au contraire, encore plus soif, mais elle licha quand même les gouttelettes. Elle regrettait le temps où elle avait le lait de sa mère à chaque petite soif…

Après avoir léché plusieurs feuilles en en laissant autant à son frère, elle pensait qu’elle pourrait faire une petite sieste. Que nenni ! Aussitôt qu’ils eurent finit, la chatte blanche leur fit signe et commença déjà à s’en aller. Trainant les pattes derrière son frangin, Yīnghuā remuait la poussière, rendant ses doigts gris-bruns. Elle s’amusa à ça encore quelques minutes puis, lassée, elle trottina pour rattraper sa maman. À peine eut-elle atteint le niveau des flancs de la chatte que les trois chats s’arrêtèrent. La petite en profita pour renverser son frère frontalement. Une petite bagarre amicale pourrait être amusante. Elle allait donner un coup de patte son l’oreille tricolore de son frère quand une odeur de chat imprégna l’air.

« Salutation à vous. Je me prénomme Etoile d'Argile et je suis le Meneur du Clan de la Terre. Et vous vous trouvez sur le Territoire de mon Clan. »

Les deux bouts de choux avaient couru vers leur mère instinctivement. La bicolore ne le pensait pas dangereux, surtout avec cette vilaine balafre sur le visage. Elle pensait que son frère devait être caché derrière une des pattes de leur maman, effrayé par ce visage asymétrique. Mais Yīnghuā, elle, était intriqué par ce mâle. Elle s’approcha de lui avec un sourire sur le visage et tendit son petit visage vers celui du chef qui les regardait. Il avait parlé, mais la boule de poil n’y faisait pas attention. Elle tourna autour de l’inconnu en sautillant avant de se planter devant lui, de se lécher le poitrail, de s’arrêter en conservant sa position et de se redresser, la truffe au vent. Elle éternua en riant d’un rire enfantin et de déclaré d’une voix cristalline :

« Tu sens le brûlé tu sais ? Et ton œil, il est blessé ! Ça veut dire que t'es courageux ! T'es drôle. En plus, t'as un accent bizarre ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laguerredesclans-anc.lebonforum.fr

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Direction quelque part... [ Yinghua, Huaban,Etoile d'Argile et Dizi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Direction quelque part... [ Yinghua, Huaban,Etoile d'Argile et Dizi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Direction quelque part... [ Yinghua, Huaban,Etoile d'Argile et Dizi]
» Si jamais vous avez une centaine de secondes qui traine quelque part . ^^'
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.
» « Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ? » [Taylor]
» en retard, en retard. j'ai rendez-vous quelque part ! (jin kyung)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wars Melodies :: Clan de la Terre-