RSS


« Tremblez car seul votre sang apaisera notre colère. »
 

Partagez | .
 

 # regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Loup Gris« Lieutenant du clan du Ciel »
Messages : 1268
Date d'inscription : 13/08/2012
Âge : 17

Feuille de Guerrier
Expérience :
1194/2500  (1194/2500)

MessageSujet: # regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)   Dim 3 Nov - 21:03




« regarde un peu. »

Loup Gris et Tragédie du Sphynx.


Ses territoires sont peut être dévastés, il a peut être fait un scandale durant l'assemblée, on peut tout lui reprocher mais une chose est sûre, même s'il ne l'exprime pas, Loup Gris aime son clan et tient à ses landes verdoyantes. En ce moment, il est triste et déterminé. Le feu a tout détruit. Le lieutenant le montre bien, il déteste les terres du clan des Rocs, trop de caillasse et pas assez d'herbe à son goût. Ça ne le gêne pas de cracher son mécontentement de temps à autre. Le soleil se couche et donne des reflets sanglants. C'est assez beau. Et ça veut dire qu'une journée se termine.

Loup Gris s'éclipse du camp qu'il considère toujours comme ennemi, il se sent presque à l'aise quand il monte en courant cette corniche. Assis sur son arrière train, il se rappelle cette femelle du clan du Sable qu'il a rencontré. Le droit qu'il a obtenu pendant la pleine lune par Etoile d'Aurore. Il pense à son fils et sa compagne qui eux, n'ont pas succombé au feu vengeur. Penser à ces deux chats qu'il aime plus que tout le fait presque ronronner. Ça fait longtemps qu'il n'a pas senti ce petit chatouillis agréable caresser sa gorge. Parce que oui, il sait aimer même s'il ne peut pas forcément le prouver et le montrer. On peut le traiter de monstre parce qu'il veut en égorger plus d'un, mais un monstre n'aime personne, il n'a pas de coeur. Avec un petit rire, le félin massif songe ; « Si je n'avais pas de coeur, on ne pourrait pas me tuer. » Or, il sait très bien qu'il mourra tôt ou tard. Mais il préfèrerait tard. La queue entre les pattes, il cherche les vastes plaines qui étaient sa fierté il n'y a pas si longtemps, les plaines qu'il défendait. Il les voit. Elles ne sont pas comme il les imaginait, il y a même des arbres qui sont tombés à cause des flammes. C'est bien triste tout ça... Plus le temps d'avoir des regrets, l'animal sent une présence. Une odeur qui est horriblement familière à sa truffe griffée. Un chat du clan des Rocs vient. Loup Gris se retourne et pense jouer le nostalgique. Mais il se dit ; « Pourquoi feindre la nostalgie alors qu'elle est bien là? » Il décide d'être presque lui même. Il fait volte face et se rassied tranquillement. De toute façon, les tribus cohabitent, pas besoin de se battre avec le matou qui débarque. Adoptant un ton poli, celui de la conversation amicale, c'est d'un mouvement furtif de la queue qu'il l'invite à discuter avec lui. C'est un guerrier qu'il a déjà croisé en patrouillant.

« Alors comme ça, toi aussi tu viens regarder ce soleil couchant? Je reconnais que c'est plutôt joli d'ici mais je préférais de loin la vue que j'avais depuis mon propre camp. Il me manque celui là... Excuse moi mais... Tu peux me rappeler ton nom? »






Dernière édition par Loup Gris le Mer 6 Nov - 14:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tragédie du Sphynx.« Ancien Ami »
Messages : 25
Date d'inscription : 27/10/2013

Feuille de Guerrier
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: # regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)   Mer 6 Nov - 14:20


Regarde un peu. ♦




                       Les journées se ressemblent toutes en ce temps là, le vent souffle entre les arbres morts, brûlés. Le soleil disparaît rendant la forêt encore plus hostile, effrayante. Un bruit étrangement silencieux parcours les terres, le silence est oppressant. Personne n'ose rien dire et les autres animaux ont fuit, vous laissant à vous même, partageant vos clans et le gibier qui se fait des plus rares. L'imposant chat au pelage crème se lève, parcours les alentours de son regard tranchant jaune et s'avance. Sur son passage, un chat lève la tête de sa litière et se rendort. Tragédie du Sphynx ne dit point mot et continue sa marche calme. Il pose une patte hors de la tanière et patiente, cherchant à s'habituer à la violente gifle du vent qu'il venait de recevoir sur son visage. Il croisa le regard de certains autres chats, la plupart étant des guerriers se nourrissant avec le peu de gibier que le clan avait. L'imposant guerrier ne s'arrêta même pas et emprunta la sortie du camp. Il aira de-ci-de-là, regardant les dégâts qu'avait causé l’incendie, cette vague de flammes emplissant les souvenirs de chacun, la peur qu'avait ressenti son âme de guerrier. Le chat crème ne se souvenait plus de ce qu'il avait fait, cela lui arrivait souvent sans pour autant qu'il ne s'en inquiète, il passa la journée à essayer de chasser, de trouver une quelconque petite proie mais dû se résoudre à rentrer bredouille, il se désolait de ne pouvoir pas être plus utile mais n'y pouvait pas grand chose. Avant de songer à regagner le camp, il décida de passer par la corniche, ne cherchant visiblement pas à rentrer de suite, à repasser par les endroits où le feu n'avait rien laissé. Il s'approcha, calmement, regardant aux alentours, pensant à tout et à rien. C'était une bien triste période que subissait les clans, tous se rendaient compte du mal qu'il y faisait, qui régnait, lui même, ce guerrier pourtant pas si banal ne se rendait pas compte qu'il était comme cet incendie. Provoquant le néant, la peur, la mort. Ne laissant rien d'autre que le souvenir derrière lui, et même le souvenir lui échappait, lui enleva toute clarté.

Un chat à l'odeur différente s'approcha alors du félin. L'invitant à le rejoindre. Le nom ne lui revenait pas, peut être l’apparence, l'ayant surement déjà aperçu mais aucune autre information. Le félin s'avança, reconnu l'odeur et resta. Il s'assit et observa le chat au pelage gris, aux effluves du clan du Ciel. Tragédie du Spynx ne pouvait lui être hostile qu'en pensé, le clan des Rocs avait accueilli le clan du chat gris et celui ci se garda bien de paraître gêné et dégagea même une émotion amicale.

« Alors comme ça, toi aussi tu viens regarder ce soleil couchant? Je reconnais que c'est plutôt joli d'ici mais je préférais de loin la vue que j'avais depuis mon propre camp. Il me manque celui là... Excuse moi mais... Tu peux me rappeler ton nom? »

Tragédie du Sphynx regarda le chat posté face à lui. Il n'avait aucune autre chose à faire et une discussion ne lui ferait aucun mal, il n'avait que peu discuté depuis l'incident et trouvait que cette action lui manquait. Le besoin de parler, d'avoir de la compagnie était le sentiment que tout chat désirait, c'était un besoin, second, mais présent.

« Salutation, je me nomme Tragédie du Sphynx. Je n'ai pas exactement l'habitude de m’attarder ici mais je ne puis qu'avouer que cela est reposant. Je n'arrive pas à remettre un nom sur votre image, pourriez vous m'y aider ? »


Il observa le couché du soleil, cette couleur orangé lui traversant les pupilles. Il trouvait cet endroit beau, agréable, il avait peu l'habitude de s'y étendra jusqu'à la nuit mais apprécias cette situation jusqu'à l'attente d'une réponse.Puis il regarda le chat et se dit qu'il pourrait paraître encore plus intéressé, autant établir une bonne discussion vu qu'ils devaient cohabiter sur le même territoire.

« Comment vous sentez vous ici ? »


Puis le félin replongea son regard sur l'astre couchant et ferma les yeux, appréciant la faible chaleur qui émanait de ces rayons.



Dernière édition par Tragédie du Sphynx. le Dim 10 Nov - 14:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup Gris« Lieutenant du clan du Ciel »
Messages : 1268
Date d'inscription : 13/08/2012
Âge : 17

Feuille de Guerrier
Expérience :
1194/2500  (1194/2500)

MessageSujet: Re: # regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)   Mer 6 Nov - 16:15




« regarde un peu. »

Loup Gris et Tragédie du Sphynx.


« Salutations, je me nomme Tragédie du Sphynx. Je n'ai pas exactement l'habitude de m’attarder ici mais je ne puis qu'avouer que cela est reposant. Je n'arrive à remettre pas à un nom sur votre image, pourriez vous m'aider ? »

Comment peut-il ne pas savoir? Le félin gris croyait que même les guerriers ennemis connaissaient son nom! Déçu, il pensait être largement plus connu que cela. Son interlocuteur n'est qu'un simple guerrier et ne prend même pas la peine d'apprendre le nom de la patte droite du clan le plus fort de la forêt? Puissant avant le feu destructeur... Heureusement que Etoile de la Buse s'est rattrapée lors de l'assemblée, elle n'est pas restée figée comme une statue de pierre, indifférente à la réunion, comme Loup l'imaginait. Il aurait eu trop honte. Elle a regagné le peu d'estime qu'elle avait perdu en se négligeant, elle et son clan. Parfois, en voyant l'état de son pelage, son lieutenant avait envie de lui rappeler qu'elle avait une langue pour faire sa toilette correctement. Il répondit sans sourire; ses yeux lançaient ce que l'on pourrait appeler des éclairs de reproche.

« Loup Gris, lieutenant du clan du Ciel. Quelle question ridicule voyons. »

L'animal trouve que son ton est trop froid, ça ne va pas faire perdurer la conversation s'il utilise encore ce type d'expression. Bien que ne pas prendre l'autre pour moins intelligent, c'est difficile. Il essaiera d'être un peu plus ouvert la prochaine fois qu'il ouvrira la gueule. « Comment vous sentez vous ici ? » Mal. Toutes ces roches empêchent les chats de courir en ligne droite après leur gibier; il faut les éviter et cela ralenti la traque de la proie.

« Mal. Je trouve que la forêt met trop de temps à redevenir ce qu'elle était. Enfin, vous, je suppose que vous n'y connaissez rien, vous vivez en hauteur, avec vos amis les cailloux et il -l'incendie- ne vous a pas touché. De toute façon, il restera encore des séquelles, regarde cet arbre carbonisé, il lève sa tête en le désignant de sa truffe un arbre au tronc noirci. il a du tomber pendant l'incendie et dans cent lunes, il y sera encore. Je ne serais peut être plus vivant pour le prouver mais j'en suis certain. »

Pause. Il inspire une bouffée d'air frais et observe une seconde fois la lande qui se reconstruit. La mauvaise saison ne va pas tarder... Décidément, le beau temps est éphémère. Loup Gris n'aime pas la neige, c'est froid et le ciel est sombre trop tôt. Encore que, les chats sont dotés d'une vue qui leur permet de voir assez clair la nuit. Le guerrier choisit soigneusement chacun de ses mots et c'est d'une voix intéressée qu'il relance. Un sujet bien différent. Qu'il n'a jamais abordé avec qui que se soit. Peut être Espoir Ailé, une fois... A voir.

« A ton avis, un chat est-il capable de ressentir des sentiments... amoureux? Est-ce totalement imaginaire ou tout à fait réel? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tragédie du Sphynx.« Ancien Ami »
Messages : 25
Date d'inscription : 27/10/2013

Feuille de Guerrier
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: # regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)   Dim 10 Nov - 14:34


Regarde un peu. ♦




                       Puis le félin replongea son regard sur l'astre couchant et ferma les yeux, appréciant la faible chaleur qui émanait de ces rayons.

« Loup Gris, lieutenant du clan du Ciel. Quelle question ridicule voyons. »

Cette remarque emplissait plutôt vers un reproche. L'imposant félin crème ne daigna pas répondre, continuant à écouter les discours du chat gris les yeux fermés. Tragédie du Sphynx. n'étais pas un jeune guerrier qui ne se souciait que du rang, il était un vieux, conscient des risques et de la connaissance, Pour lui un lieutenant ou un chef était un chat comme lui, responsable et prenant de plusieurs responsabilités mais normale. Il était respectueux de ses chats tenant un rôle important au sein d'un clan mais leurs était plus reconnaissant qu'admiratif.

«  Comment vous sentez vous ici ?

-  Mal. Je trouve que la forêt met trop de temps à redevenir ce qu'elle était. Enfin, vous, je suppose que vous n'y connaissez rien, vous vivez en hauteur, avec vos amis les cailloux et il ne vous a pas touché. De toute façon, il restera encore des séquelles, regarde cet arbre carbonisé, il lève sa tête en le désignant de sa truffe un arbre au tronc noirci. il a du tomber pendant l'incendie et dans cent lunes, il y sera encore. Je ne serais peut être plus vivant pour le prouver mais j'en suis certain. »

Le guerrier du clan des Rocs acquiesça d'un mouvement calculé de la tête, ne cherchant pas à plus discuter sur les événements récents. Il en entendait que trop parler dans son camp bien qu'il n'est été touché. Il ne désirait plus qu'oublier et aider son clan ainsi que la forêt à reprendre le cour de sa vie et batailler contre les incidents. Il ouvrit alors les yeux, et regarda le lieutenant en face. Celui ci s'était radouci depuis sa remarque et semblait désireux de partager une conversation avec le félin crème.

« A ton avis, un chat est-il capable de ressentir des sentiments... amoureux? Est-ce totalement imaginaire ou tout à fait réel? »

Là, le félin gris venait d'obtenir toute l'attention de l'intéressé. Celui ci se redressa et pris avec calme et sagesse la question dans ses pensées. Il plongea son regard vers l'horizon plongé dans l'obscurité et reconsidéra la question plusieurs fois dans sa tête, cherchant la réponse, la bonne réponse. Il était mitigé dans ses réponses, ne sachant s'il aurait raison ou pas, après tout il se lança et les mots qu'il colla vinrent naturellement comme si tout d'un coup il savait exactement quoi faire et quoi dire.

« Ainsi tu avouerais ne pas croire ceux qui affirment être tombé amoureux de leur moitié. Au départ, la nature nous aura créée pour nous doter de don de reproduction pour qu'ainsi notre espèce perdure mais je pense que le temps à évolué et que les sentiments sont réels. Mais bien sur, mon avis n'est que personnelle et j'aimerais connaître ta réflexion à ce sujet. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup Gris« Lieutenant du clan du Ciel »
Messages : 1268
Date d'inscription : 13/08/2012
Âge : 17

Feuille de Guerrier
Expérience :
1194/2500  (1194/2500)

MessageSujet: Re: # regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)   Mer 20 Nov - 21:37




« regarde un peu. »

Loup Gris et Tragédie du Sphynx.


« Ainsi tu avouerais ne pas croire ceux qui affirment être tombé amoureux de leur moitié. Au départ, la nature nous aura créée pour nous doter de don de reproduction pour qu'ainsi notre espèce perdure mais je pense que le temps à évolué et que les sentiments sont réels. Mais bien sur, mon avis n'est que personnel et j'aimerais connaître ta réflexion à ce sujet. »

Non. Loup Gris y croit. J'y crois. Le matou a l'impression de trimbaler derrière lui une réputation de sans coeur incapable d'exprimer des sentiments autres que haine et folie -passagère- et froideur. Non, je sais aimer. J'aime. Mes sentiments sont réels. Ils existent. Le chat gris gronde en tournant la tête. En même temps, il pense à la femelle du clan du Sable de l'autre jour; ce n'était pas de l'amour ce qu'il lui a arraché, ce qu'il lui a infligé. Mais ce n'est pas grave, ça.

« J'y crois. Je te demandais juste ton avis. » Il répond.

Loup décide à présent de ne pas chercher trop loin avec le guerrier du clan des Rocs. Il ne s'entend jamais « à merveille » avec les ennemis et déteste l'entraide. S'il n'avait pas subit ce feu atroce, il n'en serait pas là. Il pourrait penser avec hargne, sans à avoir à se dire que non, ce n'est pas le faible qui se brise pour laisser un peu de place aux plus forts mais les forts de la situation qui accueillent les faibles. Il frissonne tant cette idée de dette le répugne. Je ne leur dois rien. Et je les tuerai tous, vengeance de cette humiliation. Il se concentre sur l'autre chat et relance paré d'un sourire absolument pas narquois.

« J'ai une compagne. Et je sais que ce que j'éprouve est vrai. »  Dit-il, s'appuyant de l'argument comme d'une preuve.

Il lève le menton et se pourlèche les babines, en caressant de sa langue ses canines. Il adore ça, ce contact dangereux puisqu'il frôle les dents. Et bientôt le sang d'Etoile d'Aurore pour parfum. C'est drôle, il n'arrête pas d'y penser, il ne peut pas s'en empêcher. Il rêve de la surprendre. Et d'utiliser son droit. Loup Gris est obsédé par son désir de la tuer. De griffer ses joues. De déchirer tout ce qui sera à sa merci. Loup Gris sursaute lorsqu'il surprend un début de ronronnement au fond de sa gorge. Ce qui n'arrive pas très souvent au mâle gris. Il expire bruyamment et jette un regard à Tragédie du Sphynx. Quel nom, je vous jure! Loup ne sait même pas ce qu'est un « sphynx » ! Mais il gardera ça pour lui. Au moins, tout le monde sait ce qu'est un loup. C'est un prédateur. Il est craint. Ce qu'il ne supporte pas, c'est le silence. Lourd ou non, ça devient fatiguant. Le mâle aux yeux de miel n'aime pas vraiment les animaux qui se contente d'un silence en guise de réponse. Je ne suis pas dans sa tête!

« Parlons pour de vrai ou taisons nous pour de bon! Nous sommes ridicules. Je m'en fiche bien des discours sur l'amour ou l'incendie, je veux passer un moment utile. Ou m'en aller. Je perds mon temps et je pense que tu es du même avis. » Finit-il par lâcher.

Plus brutalement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tragédie du Sphynx.« Ancien Ami »
Messages : 25
Date d'inscription : 27/10/2013

Feuille de Guerrier
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: # regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)   Jeu 28 Nov - 21:04


Regarde un peu. ♦




                       Ceux qui ne remarque pas sont des crétins. Il serait minable de ne pas remarquer ce gêne qui hante ses yeux. Le félin gris ne veut pas être là, c'est plus que cela même, il veut pas être là avec Tragédie des Sphynx. Celui ci ne pourrait l'en blâmer, il n'est qu'un ennemi, mais lui n'est pas comme ce chat. Lui ne s'arrête pas aux frontières, lui puise encore plus profond, il regarde la personne en elle même et non pas ce qu'elle représente. Il n'est pas comme ceux qui grogneront face à une odeur, lui écoute et reste.

« J'y crois. Je te demandais juste ton avis. »

Contrairement à certains, le silence ne t'est pas oppressant, il t'est même agréable. Il te permet de penser, de réfléchir et tout cela sereinement et sans peine. Le brouhaha des espèces est beaucoup plus affligeant que le calme de la forêt elle même. Tu remarques bien dans la tournure de sa phrase que la conversation ne va que dans un sens, peut être sans qu'il ne le remarque le chat gris détourne ses réponses, évitant de les dévoiler au chat ennemi, comme si ce serait une grave erreur d'avouer quoi que ce soit à un chat inconnu.

« J'ai une compagne. Et je sais que ce que j'éprouve est vrai. »

L’intéressé ne dit point mot. Il ne comprenait pas très bien pourquoi le lieutenant cherchait à expliquer ses paroles, manquait-il de confiance en lui ? L'imposant guerrier n'en savait rien, mais de préférait rien dire. Non pas qu'il ne sache pas quoi dire, au contraire, mais il  savait très bien que tout ce qu'il dirait ne servirait à rien, la discussion était impossible si l'envie n'y était pas et il fallait que l'envie soit de paire. Elle n'y était pas pour tous, pas besoin de la chercher là où elle n'était pas, et l’intérêt n'était pas de la faire apparaître par l'intermédiaire de l'autre, c'était celui qui ne l'a ressentait pas qui devait la faire apparaître.

« Parlons pour de vrai ou taisons nous pour de bon! Nous sommes ridicules. Je m'en fiche bien des discours sur l'amour ou l'incendie, je veux passer un moment utile. Ou m'en aller. Je perds mon temps et je pense que tu es du même avis. »

Il ne sait rien du guerrier pâle, il ne devrait même pas essayer de le cerner, il est bien trop compliqué pour lui. Celui ci regarde longuement l'autre, il le toise de ses yeux jaunes et ne daigne sortir de mot. Il ne sait combien de temps il reste ainsi avant qu'une réponse ne sorte mais peut l'importe du temps qu'il aura prit. Il n'est pas pressé après tout, le guerrier gris l'est peut être plus mais ce n'est pas son problème.

« Je ne vais pas te forcer à parler si tu ne le veux pas, ce serait idiot de discuter alors que la réponse aurait été à sens-unique. Mais, une question me parcoure, pourquoi n'es tu pas parti depuis le début, tu aurais pu partir depuis bien longtemps, je vois bien que tu n'apprécies guère ma présence mais tu es resté. Pourquoi ? »



Dernière édition par Tragédie du Sphynx. le Jeu 12 Déc - 18:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup Gris« Lieutenant du clan du Ciel »
Messages : 1268
Date d'inscription : 13/08/2012
Âge : 17

Feuille de Guerrier
Expérience :
1194/2500  (1194/2500)

MessageSujet: Re: # regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)   Jeu 28 Nov - 22:24




« regarde un peu. »

Loup Gris et Tragédie du Sphynx.


« Je ne vais pas te forcer à parler si tu ne le veux pas, ce serait idiot de discuter alors que la réponse aurait été à sens-unique. Mais, une question me parcoure, pourquoi n'es tu pas parti depuis le début, tu aurais pu partir depuis bien longtemps, je vois bien que tu n'apprécies guère ma présence mais tu es resté. Pourquoi ? »

Loup Gris réfléchit. Tragédie du Sphynx a raison, s'il l'avait souhaité, il aurait pu quitter les lieux. Et ne pas le rencontrer. Ce n'est pas désagréable mais il ne supporte pas. Loup est plus fonceur que parleur. Le chat gris soupire et marmonne.

« Je m'enuie tellement, tu fais passer le temps. »

Loup trouve que le temps passe trop lentement. Contrairement à ceux qui vous disent, du haut de leurs 120 lunes ; « Tu verras, quand tu seras plus grand tu voudras redevenir un enfant. Alors profite de ta jeunesse! ». Ce n'est pas cette partie de sa vie qu'il a préféré. Être confiné dans une pouponnière pleine à craquer de chatons qui bougent dans tous les sens, ne rien faire pendant six lunes mise à part frapper les autres pour rire et apprendre à mâcher sa viande, à bien la mastiquer avant de l'avaler tout rond... Non. Le temps est juste long. Loup a apprécié son mentor mais sans plus. Il a formé le lieutenant qu'il est, que c'est grâce à son savoir qu'il est parvenu à cet échelon. Non. L'animal n'aime pas les dettes et losqu'il se sent obligé de remercier quelqu'un, il fait ça vite. Or, son mentor n'a fait que remplir son rôle. Nuage Gris était doué un point c'est tout. Et non grâce au guerrier que l'on félicite. C'est en partie pour cela que Loup se trouve plus important. Être guerrier l'a rendu encore plus orgueilleux intérieurement. Parce qu'à présent, il est candidat au poste de lieutenant. Pas qu'être la patte droite du chef le charme au point de lui lécher les coussinnets mais c'est un rang au-dessus. Différent. Mais ce n'est pas envoyer des patrouilles et chasser pour la survie de son clan qui sont intéressants dans l'histoire. Mais le rôle encore au-dessus.

Meneur. Loup se voit déjà couronné roi.
Bien sûr, il supprimerait le mot « étoile » dans son nom puisqu'il n'a rien à faire ici et le remplacerait par un autre. Plus sombre, plus intimidant. Un nom de chef, pas de peureux qui se réfugie entre les pattes inexistantes d'un chat inventé. Les morts sont morts. Les ossements sont enfouis dans la terre. Et Loup repense aux neuf vies. Comment peut-on les récupérer si les cauchemars sur les chats étoiles à faire ne viennent pas? Mais il se rassure vite ; pas besoin de deux vies lorsque plus personne ne s'oppose à soi.

« Ça t'embête, hein, que mon clan squatte chez toi. Et dire que certains osent prétendre que le feu est une punition des Etoiles... Ils sont minables, non? Leurs soits disants ancêtres sont tous enterrés et non encielés! ... Tu étais à la dernière assemblée, non? Tu as sûrement eus des échos. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tragédie du Sphynx.« Ancien Ami »
Messages : 25
Date d'inscription : 27/10/2013

Feuille de Guerrier
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: # regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)   Jeu 12 Déc - 19:29


Regarde un peu. ♦




                       Le guerrier crème regarde l'autre posé face à lui. Lui même ne sait pas ce qu'il fait ici, non pas que la présence du chat gris lui est oppressante, mais l'idée d'un conversation sans volonté de réponse l'assourdi. L'endors, lui aussi s'ennuie à présent, car plus rien ne l’intéresse s'il est le seul à parler, à répondre à ses propres questions.

« Je m’ennuie tellement, tu fais passer le temps. »

Il ne répondit pas, l'imposant guerrier ne bougea pas, regardant les horizons. La nuit et les astres veillant se laisser voir. Tu entendais par la respiration longue et apaisé du chat ennemie qu'il était plongé dans ses pensées. Le silence peut paraître pesant et énervant pour certains mais toi tu l’apprécies. Tu l’apprécies pour sa finesse, pour son intense réflexion. Tu peux te reposer, tu peux penser en toute liberté sans qu'il ne te trompe, sans qu'il te sorte de tes rêves.

« Ça t'embête, hein, que mon clan squatte chez toi. Et dire que certains osent prétendre que le feu est une punition des Etoiles... Ils sont minables, non? Leurs soit-disants ancêtres sont tous enterrés et non encielés! ... Tu étais à la dernière assemblée, non? Tu as sûrement eus des échos. »

Le guerrier crème releva la tête et plongea son regard sur la nuit, sur les astres lumineux qui veillent sur nous. Lui continuait de croire au clan des Etoiles. Ce feu n'était seulement pas de leurs fruits, c'était la nature qui avait décidé ainsi, c'était un concours de circonstances mais jamais le clan des Etoiles ne l'avait provoqué, il n'avait seulement pas pu l'empêcher d'agir, il avait été incapable de faire quoi que ce soit, mais c'était ainsi, c'était la vie. Il comprenait que ceux qui en eu été victimes soit fâchés. Mais de là à oublier nos ancêtres, ceux qui auront veillés sur nous depuis la naissance de chacun, ce n'était pas envisageable pour le félin aux yeux jaunes perçants dans la sombre plaine.

« Non je n'étais pas à l'Assemblée mais inutile de dire que je connais l'histoire comme si j'y avais été. »

Le guerrier ne dit plus aucun mot. Le sujet était délicat surtout face à un chat du clan du ciel. Il ne pouvait prétendre ne pas être du même avis. Non pas qu'il avait peur, il préférait seulement éviter. Maintenant, il se souvenait qui était le chat face à lui. Il savait à qui il avait affaire. Il ne bougea pas, et continua a épier les environs, l'envie n'était plus de parler maintenant. Il voulait oublier, oublier tout ce qu'il se passait en ce moment. Retrouver sa vie d'autrefois où tout était beaucoup plus simple. Où l'erreur, la faute n'était pas si navrante, où l'on pouvait prier au clan des Etoiles tranquillement, sans que personne ne vous saute dessus. Où encore, l'on se souvenait des assemblées et des légendes comme des contes magiques et agréables. Maintenant, nous offrons à nos prochains une nouvelle histoire dont nous ne devrions pas être fière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup Gris« Lieutenant du clan du Ciel »
Messages : 1268
Date d'inscription : 13/08/2012
Âge : 17

Feuille de Guerrier
Expérience :
1194/2500  (1194/2500)

MessageSujet: Re: # regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)   Mar 17 Déc - 20:44




« regarde un peu. »

Loup Gris et Tragédie du Sphynx.


« Non je n'étais pas à l'Assemblée mais inutile de dire que je connais l'histoire comme si j'y avais été.»

Loup soupire discrètement. Le chat du clan des rocs ne s'y est pas rendu... En même temps on n'emmène pas n'importe qui là bas, c'est un événement où seuls les félins très importants ou les  plus chanceux peuvent y assister. Bien sûr qu'on lui a tout raconté en détail ; ce serait extrêmement dommage qu'il soit passé à côté de l'affaire. Au pire des cas, Loup aurait pu lui faire un excellent résumé. Il réfléchit à ce qu'il peut répondre au guerrier crème. La ramener encore une fois en rappelant que l'assemblée n'est pas ouverte à tout le monde ou... essayer de réfléchir à l'avenir d'un autre oeil. Oui oui, la forêt se pliera aux nouvelles règles dictées par Loup Gris, logiquement, mais après ? J'entends par là, qu'est-ce qui se produira après sa mort ? Même en forçant tout le monde à rayer de leur mémoire les croyances ancrées dans chacun depuis l'éternité, quand le mouvement ne sera plus dirigé d'une poigne de fer, ambitieuse et fière, qui prendra la relève ? Qui saura donner un avenir prometteur à un groupe de chats libres et déterminés ? Qui sera le successeur, en fait ? ... Mais a t - on réellement besoin d'un héritier quand notre pouvoir est aussi grand ?

Il finit par savoir ce qu'il répondra à Tragédie du Sphynx, il va partager sa pensée, son point de vue, son ambition ultime. Déguisée ? Pas tout à fait. Bien sûr qu'il faudra passer par le sang pour qu'il ne coule plus. De cette manière. "S'entretuer pour une motte de terre et obéir comme une souris à un animal plus bête que soi, c'est ridicule. C'est pour ça que ça doit changer." Oui, on devra éternellement se battre pour survivre, mais ce n'est pas le message que veut faire passer le chat gris. Il ne souhaite pas le bonheur d'autres, ce n'est pas ça le but. Les rendre malheureux et les blesser là où ça fait mal, qu'importe. On s'en fout pour être plus clair. Façon c'est toujours la même histoire, on n'hésite pas à commette des choses irréparables juste pour son propre confort ou calmer son avidité du pouvoir, des ordres, de la supériorité. On a beau dire que l'amour et blablabla sont des choses importantes, qui est - ce qui hésitera à se servir de ses griffes lorsqu'il n'y aura plus assez pour nourrir un seul chat ? Tu sauves ta peau avant que les autres ne le fassent et te condamnent.

Loup trouve facilement les mots à prononcer, parce que c'est exactement comme ça qu'il imagine tout ça, il y aura sûrement du sang et des cris mais il y a toujours quelque chose à sacrifier pour obtenir ce que l'on convoite. Or, la vie des autres ne compte pas tellement dans ce jeu où il est impossible d'assouvir sa soif tant elle est intense.

« Les temps vont changer, tout va s'inverser. Je le sens, je le sais. C'est comme si... C'était écrit depuis toujours. Briser les liens qui nous entravent, plus besoin de se débattre et de se tordre dans tous les sens pour apercevoir la liberté. Voici une quête à mener. Encore faut - il correctement la diriger. Tu n'es pas d'accord ?»

Leur faire songer à la liberté... Ils sont libres sauf qu'ils s'embêtent à s'inventer des histoires d'idoles décédés. Tant qu'à faire, puisque vivre normalement comme ça nous chante est trop facile, pourquoi ne pas la compliquer avec des choses à vénérer à tout bout de champ ? Loup adopte une attitude pensive, il sait à présent comment non pas amadouer mais convaincre les possibles "alliés". En leur mentant, tout simplement. Promettre les Etoiles alors qu'il se réserve le pouvoir. Sauf que ça, personne ne le sait.

« Je pense que nous avons suffisamment vécu dans la soumission inutile. Il est temps de se relever, non ? Le premier chat n'a pas eu d'ancêtres ou autre idiotie à adorer et il n'en est pas mort pour autant. Toi, tu serais partant ? Je veux dire à... »

Il considère son discours comme attirant. Qui n'en rêve pas, de tout ça ?  On ne leur doit rien à ces cadavres. Loup simule un air impassible sur son visage alors que son intérieur bouillonne mais ses yeux trahissent son intérêt à la réponse ; ils semblent s'embraser. Je ne parle plus d'étincelle mais de feu. Il ajoute fermement. Son regard brille.

«  Renverser ce système. Chefs et Etoiles. Pour quelque chose de plus juste. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Crocs Argentés« Guerrier du clan du Ciel »
Messages : 613
Date d'inscription : 01/02/2012
Âge : 20

Feuille de Guerrier
Expérience :
948/2500  (948/2500)

MessageSujet: Re: # regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)   Jeu 29 Mai - 20:05

Lock.


Ne sous-estimez jamais un groupe de personnes prétendants pouvoir changer le monde. En réalité, c'est toujours ainsi que ça c'est passer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: # regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)   

Revenir en haut Aller en bas
 

# regarde un peu. • (ft. tragédie du sphynx)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Regarde autour de toi, les arbres sont en fleurs
» *regarde dans le trou de la serrure*
» Il n'y a personne comme toi, même si je regarde autour -PV- |TERMINER :( |
» Elodie regarde le port.[Libre.]
» je regarde le sol, et toi le ciel . Lux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wars Melodies :: Clan des Rocs-