RSS


« Tremblez car seul votre sang apaisera notre colère. »
 

Partagez | .
 

 Un Pas de Trop [Libre: Venez nombreux ! :D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jolie Fleur« Guerrière du clan du Sable »
Messages : 250
Date d'inscription : 25/03/2012
Âge : 21

Feuille de Guerrier
Expérience :
150/2500  (150/2500)

MessageSujet: Un Pas de Trop [Libre: Venez nombreux ! :D]   Sam 7 Juin - 10:55

Un Pas de Trop



Une grande quantité d'eau s'étend à perte de vue. Des vagues affreusement salées brûlent sa gorge et ses yeux. Jolie Fleur bat frénétiquement des pattes afin de se maintenir à la surface. Elle nage bien, soit, mais personne ne peut résister à la force dévastatrice de la mer déchaînée. La guerrière le sait. Comment s'est-elle retrouvée là, perdue au milieu de toute cette eau qui menace de l'engloutir et de lui permettre de rejoindre le clan des Etoiles ? La panique enveloppe son corps entier lorsqu'une vague, plus puissante que les autres, l'entraîne vers les profondeurs de l'océan.

Jolie Fleur est réveillée par les rayons du soleil levant qui caressent son pelage. Le goût salé de la mer brûle sa langue gonflée et douloureuse. Elle a l'impression d'avoir parcouru tout le territoire, ses pattes lui semblent engourdies et raides.
Comment a-t-elle pu faire un rêve assez réel et terrible pour que son corps la fasse souffrir ainsi ?  
La jeune guerrière s'assoit et retire consciencieusement les brins de mousse résistants encore accrochés à son pelage. Après une toilette soignée, elle regarde Nuage de Silex, qui dort paisiblement près d'elle. Il ne se réveillera sûrement pas avant un certain temps.
Tout semble calme au dehors, malgré le terrible incendie qui a dévasté la forêt récemment. Le camp est encore noir de cendres, et la végétation, malgré ses blessures, reprend peu à peu ses marques.
Elle s'étire puis ses yeux sont attirés par un mouvement à l'entrée du camp: La Patrouille de l'Aube quitte la clairière afin de regarnir au mieux la réserve de gibier. Les proies qui n'ont pas été tuées par l'incendie sont parties, tous les clans connaissent donc une pénurie de nourriture. Et Etoile d'Aurore n'est plus que l'ombre d'elle-même.
Jolie Fleur fait le vide dans sa tête et quitte le camp à son tour. Elle n'a été désignée pour aucune tâche. La jeune chatte veut donc rendre service à son clan en aidant à regarnir la réserve de gibier.
Ses pattes la mènent en direction des Falaises. La faune se fait rare et lorsqu'elle détecte l'odeur d'un rongeur, elle n'hésite pas une seconde.
Adoptant sans mal la position du chasseur, elle rampe doucement vers sa proie. Son cœur bat un peu plus vite, ses moustaches frémissent, tandis que l'odeur alléchante lui met l'eau à la bouche.
Elle bondit sur sa proie et l'achève d'un coup de griffe. Après avoir remercié le clan des Etoiles, elle enterre le rongeur et part à la recherche d'autres petits animaux de la sorte.
La guerrière repère une souris et se cache dans les buissons noircis afin de la prendre par surprise. Elle se jette sur elle, mais, ayant mal calculé son saut, elle tombe une longueur de queue de renard trop loin.


"Cervelle de Souris !"s'écrie-t-elle intérieurement.

Alors qu'elle bondit pour partir à la recherche d'autres proies, une de ses pattes avant se coince sous une racine.

"Crotte de renard... maugrée-t-elle, ce n'est vraiment pas mon jour !"

Elle recule afin de se libérer et tire de toutes ses forces. Le bout de bois finit par céder, mais son élan la projette plus loin qu'elle ne l'imaginait. Elle glisse sur les gravillons  et, avec un cri de terreur, elle est entrainée vers la mer.
Après une longue chute, elle heurte la surface de l'eau. Sonnée, elle tente de se maintenir hors des flots tumultueux grâce à de vigoureux coups de pattes. Une d'entre elles la fait souffrir, mais elle ne peut s'en préoccuper, pas avec son rêve qui est en train de devenir réalité...
L'eau salée s'engouffre dans sa gorge et dans ses poumons, et l'empêche de respirer correctement. Sa force faiblit, car même si elle appartient au clan du Sable, aucun chat ne peut résister à cela. De plus, sa patte blessée l'empêche de nager efficacement.
Il lui semble que les falaises s'éloignent petit à petit, ce qui l'effraie encore plus.
Dans un ultime effort, elle lève la tête vers le ciel et s'écrie:


"A l'aide, aidez moi !!!"

Puis la guerrière est entraînée vers les profondeurs.

"O, clan des Etoiles, est-ce ainsi que je dois mourir ?"

Alors, l'eau disparaît autour d'elle et tout devient noir.


[Voilà :) Après ma longue inactivité, j'ai eu envie d'écrire un petit rp pour réchauffer mon imagination ... A vos claviers !! ;)]



 

Anciennes Signa':
 


Cadowww:
 


Dernière édition par Jolie Fleur le Jeu 2 Oct - 16:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Un Pas de Trop [Libre: Venez nombreux ! :D]   Lun 11 Aoû - 10:47

Où était-elle, que faisait-elle ? Elle ne savait plus. Malgré le temps elle se sentait toujours aussi perdue. Elle s'était doutée que ça prendrait du temps mais à ce point... C'était injuste, inhumain. On avait pas le droit d'infliger ça a quelqu'un. Elle avait commis des péchés elle en avait parfaitement conscience. Mais sa pénitence n'était-elle pas assez douloureuse, assez longue pour qu'elle soit désormais pardonnée ? Elle avait renoncé à tout ce qui lui tenait à coeur... Combien de temps tiendrait-elle encore ? Combien de temps lui faudrait-il encore tenir ? A vrai dire elle était plus que lasse de se traîner comme un robot partout. Elle se sentait morte de l'intérieur et animer ses prunelles d'une fausse lueur de vie devenait de moins en moins aisé. Enfin, s'apitoyer sur son sort aussi commençait à la pousser à bout. Les autres avaient plus besoin d'elle qu'elle même. Autant les faire passer avant elle peut être que ça lui permettrait d'oublier son chagrin. Le coeur emplit d'un faible espoir, elle se redressa et sortit dans la lumière.
Respirant l'air iodée de la plage, Etoile d'Aurore savoura une nouvelle fois la sensation du vent qui virevoltait autour d'elle. Elle avait beau connaître et ressentir ce contact depuis sa plus tendre enfance, elle ne s'en lassait pas. Et elle ne s'en lasserait jamais elle en était sûre. Comme elle ne s'était jamais lassée de son amour avec Etoile d'Argile, comme elle ne s'est jamais lassée de regarder ses chatons. Il y a des choses comme ça qu'on appréciera toute sa vie durant. Soupirant longuement, elle se remit en marche, ses pattes s'enfonçant dans le sable rendu froid par les bourrasques. Inlassable, imperturbable elle avanca, comme un tueur en série avance vers sa victime un sourire cruel au visage. Mais ni sourire, ni mimique sadique ne défigurait le visage. C'est le calme plat. Elle avançait en ligne droite, déviant seulement pour contourner les dunes les plus grosses qui apparaissaient sur son chemin. D'une oreille distraite elle écoutait les bruits imperturbables des vagues venant heurter le ressac. Le sol se faisait de plus en plus rocailleux sous ses pattes tandis qu'elle approchait des falaises. Restant silencieuse elle leva le regard vers les hauteurs désertes. Il n'y avait personne là bas, tant mieux. Commençant à avancer entre les rochers, elle flaira l'odeur des nombreux poissons, coincés dans les flaques que la marée descendante avait créé, mais aussi l'odeur d'un guerrier de son clan. Jolie Fleur.

Au même moment un cri de terreur retentit. La cheffe eut juste le temps de redresser la tête pour voir un corps tomber des rochers les plus hauts pour s'écraser dans les vagues enragées. Le bruit de l'eau engloutissant le corps roux fut bref et la surface redevint lisse comme si rien ne s'était passé. Mais juste en dessous on vient l'ombre du félin qui agitait désespérément les pattes. Sans réfléchir, Etoile d'Aurore se mit à courir, malgré la pierre coupante qui lui entamait les coussinets. Jolie Fleur était l'apprentie de son ancien lieutenant, Coeur de Silex et elle ne pouvait pas l'abandonner. Elle ne pouvait abandonner aucun des membres de son Clan. Elle se hissa sur une pierre lisse d'un bond agile et sauta dans le vide en direction de l'eau. Le regard rivé sur la silhouette que le liquide salé rendait flou, elle prit une grande inspiration avant d'y plonger la tête la première. La température glaciale la fit suffoquer et de l'eau lui rentra dans la gueule. Agitant les pattes pour se diriger vers le fond, elle eut vite fait de rejoindre la guerrière qui ne bougeait déjà plus. L'attrapant pas la peau du coup, elle se dirigea vers la surface du mieux qu'elle put. L'eau lui brulait les poumons et elle commençait à manquer d'air. Heureusement pour elles, le courant les poussaient vers les rochers et non vers le large. Se dirigeant vers une petite crique entre les rochers, la meneuse lutta avec ses dernières forces pour tirer la guerrière avec elle et soupira de soulagement quand elle sentit les galets rouler sous ses pattes. Elle se traîna jusque sur les galets, loin des vagues et s'affala au sol en frissonnant. Toujours aussi paniquée elle se mit à lécher le poitrail de sa compagne avec vigueur pour lui faire recracher l'eau avalée. De temps à autre elle s'arrêtait et criait :

« - Réveille-toi Joli Fleur. REVEILLE TOI ! »


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥️

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Nuage de Silex« Apprenti du clan du Sable »
Messages : 87
Date d'inscription : 13/08/2014
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un Pas de Trop [Libre: Venez nombreux ! :D]   Jeu 14 Aoû - 2:48

Les ténèbres régnaient en maître. Une voix, cette voix. Toujours la même intonation, les mêmes mots employés. «Les rêvent valent parfois la peine d’être vécus» Non ! Non et non ! Pas encore ce même rêve ! J’avais beau me tourner et me retourner dans mon nid, la voix continuait sa sérénade comme si de rien n’était. «La vie est trop courte pour se tromper de chemin». J’en avais marre ! Je m’agitais dans mon sommeil. J’étais plein de sueur. Je me retrouvais littéralement trempé, encore. Dans un sursaut, me redressant plus vite qu’il ne faut pour le dire, je m’écriais malgré moi :

«Sileeeeeeeence !! Puis plus bas d’un ton suppliant, comme pour moi-même, stop ! Non, non, non ! Tais-toi !»

A présent, je sanglotais. Le désespoir de pouvoir passer juste une seule nuit paisible, sans ce refrain de paroles omniprésent dans chacun de ses songes, m’envahissait. Je regardais autour de moi, tout le monde avait l’air paisiblement endormi. Tous lovés les uns contre les autres. Ouf, je ne les avais pas réveillés. Un sentiment de vide fit soudain irruption. Ma mère ne se trouvait plus à mes côtés. Une soudaine inquiétude me gagna. Où pouvait-elle bien être ? Poussé par la curiosité, je sortis d’un pas qui se voulait léger de la pouponnière. Un bruit inhabituel, hors mis celui des vagues, me parvenait aux oreilles. Des oreilles de petite fouine, j’en conviens ! Non, ce n’était pas ce bruit si reposant, accompagné par la douceur des caresses du vent ébouriffant ma fourrure. Il s’agissait en effet d’une agitation. Un chaton restant un chaton, je courus dans la direction où mon ouïe me conduisait de façon fiable. J’arpentais à présent les falaises, me déchirant mes petits coussinets fragiles de chaton au passage. Je ne m’étais guère aventuré très loin sur mon territoire, par interdiction. Mais la soif de découverte et d’aventure m’obsédait de plus en plus. C’est comme si, comment dire, c’est une euphorie ! Le savoir, tout réside dans le savoir ! Et moi, je voulais savoir ! Apprendre, boire les paroles des vétérans pour m’améliorer et avancer ! La joie de ces quelques pensées fut coupée court par la vision d’horreur qui s’offrit à moi. Ma meneuse était penchée sur un corps flamboyant. Un corps qui demeurait inerte. A la simple vu de cette silhouette chatoyante, je pus mettre un nom dessus. Jolie Fleur. Le félin gisant sur les galets se nommait Jolie Fleur. Etoile d’Aurore s’agitait au-dessus de la femelle. Je ne pouvais pas le croire. Impossible, c’était tout bonnement impossible. Des larmes emplirent mes yeux bleus. Je devais m’approcher. Il le fallait, si ça se trouvait, je me trompais. Je m’exécutais, et m’effondrais, enfouissant mon museau dans son pelage détrempé. La voix de notre cheffe retentit, elle criait :

«- Réveille-toi Jolie Fleur. REVEILLE TOI !»

Etoile d’Aurore avait bien dit ce nom. L’évidence était frappante. Je ne pouvais plus nier. Mes prières étaient tournées vers notre vénéré Clan. Ô Clan des Etoiles, je vous en prie, sauvez la ! Mes larmes coulèrent à flots. Je m’en voulais de me montrer aussi faible, si démuni. Je n’étais qu’un lâche, me lamentant sur mon sort au lieu de l’aider. Mais mes forces s’étaient comme évaporées, me laissant juste de quoi pleurer. Je ne pus m’empêcher, dans la fourrure de la femelle mouillée jusqu’aux os, de dire dans un murmure à peine audible :

« - Non, maman ! Ne me laisse pas ! J’ai encore tellement besoin de toi ! »

La vérité, c’est que dans ma tête, je me repassais en boucle les paroles connues par cœur à présent. Mais également, je me dis que l’histoire se répétait. Tout d’abord il y a maintenant cinq lunes, et puis aujourd’hui. Ca ne pouvait pas en être ainsi ! Je ne le laisserais pas arriver une seconde fois. C’est pourquoi, séchant mes signes de faiblesses d’un revers de la patte, je me détournais vers ma meneuse et lui demanda d’une voix qui se voulait poser, sûr :

« - En quoi puis-je t’aider ? »

Oh ! Je savais bien que du haut de mes quelques lunes je ne pourrais pas faire grand-chose, mais je voulais me sentir utile, car mon impuissance face à cette situation me tuait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un Pas de Trop [Libre: Venez nombreux ! :D]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un Pas de Trop [Libre: Venez nombreux ! :D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bataille de bouffe [Libre, venez nombreux !] - Terminé
» Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]
» La course géante des chars, venez nombreux !
» Le Premier Tournois, Venez Nombreux !
» Soirée Pyjama [Venez nombreux]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wars Melodies :: Clan du Sable-