RSS


« Tremblez car seul votre sang apaisera notre colère. »
 

Partagez | .
 

 Morphée était bien tentant ce matin - Loup Gris.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Écume d'Obsidienne« Guerrier du clan du Ciel »
Messages : 35
Date d'inscription : 07/06/2014
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Morphée était bien tentant ce matin - Loup Gris.   Jeu 12 Juin - 16:37



Écume d’Obsidienne émergea des bras de Morphée, alors même que les premiers rayons du soleil parvinrent à franchir l’épaisse muraille de feuilles que formait l’antre des guerriers. Dormant près ce cette dernière, le guerrier au pelage blanchâtre pouvait, plus que quiconque, profiter de cette lumière nouvelle qui s’étendait sur la forêt. Lentement, le félidé s’étira de tout son long, jouissant de l’espace qui lui était attribué. D’un grognement, il étouffa un bâillement et s’extirpa de la tanière des guerriers. A ce moment-là, le mâle aurait préféré retourner dans les doux et accueillants bras de Morphée, ô si tentant Morphée. Seulement, cela lui était impossible. Ainsi, fidèle à lui-même et à ces habitudes, Écume d’Obsidienne se dirigea directement vers le monticule de gibier qui gisait dans le camp du clan du Ciel. La réserve guère remplie, le mâle blanc n’eut d’autre choix qu’un maigre et famélique moineau. Inconsciemment, le guerrier ne put s’empêcher de penser que c’était une proie à son image. Un gibier faible, frêle et guère imposant. « Tais-toi, imbécile » se marmonna Écume d’Obsidienne à lui-même. Cette manie de parler à son subconscient lui était apparu il y a désormais quelques saisons, manie rapidement adoptée avec le temps. Parler à voix haute rassurait le mâle, lui faisait croire qu’il n’était pas seul, et que quelqu’un d’autre se dressait à ses côtés. Tel un chaton en manque d’affection, Écume d’Obsidienne s’était inventé de l’attention. Il fallait que quelqu’un le remarque. Soupirant face à sa puérilité, le félidé aux poils blancs se redressa, s’empara de son repas, et s’éclipsa avec son habituelle discrétion, fidèle avantage de sa maigre taille. Comme chaque matin, le guerrier fuyait son clan, s’échappant avec rapidité de ce qu’il considérait comme un enfer masqué. Chaque félidé semblait, aux yeux d’Écume d’Obsidienne, hypocrite, égoïste. Des êtres emplis d’une avidité impressionnante. Ils disaient se battre pour une même cause, un même clan, cependant, le frêle félin blanc n’en croyait rien. Tous jurant sur leurs ancêtres, âmes mortes censées être divines. Écume d’Obsidienne n’en avait que faire. Pour lui, la vie devait être détachée de celle des morts. De toute manière, tous les félidés mourront un jour. Pas la peine de se baigner les pattes dans le monde des morts avant. Néanmoins, une partie du mâle était intriguée par cette force divine, qui, même morte depuis des générations, pouvait influencer les clans.

Sortit du camp, Écume d’Obsidienne s’arrêta pour s’ébrouer. Habituellement, le mâle avait pour chemin l’inconnu, déambulant innocemment à la recherche du Graal. Cependant, aujourd’hui, il avait une destination précise. Il se devait de contribuer à la survie de son clan, si maléfique soit-il face à ces pauvres yeux bleus. Ainsi le guerrier décida de partir en chasse. Il se rendrait aux collines d’abondance, achèverait son repas avant de remplir les réserves du clan. D’un pas lent, le mâle se mit en route. Devant lui s’étendait la forêt qui s’offrait à lui, dévoilant ses secrets au plus faible. La journée s’annonçait chaude et étouffante, mais l’épais voilage que formaient les feuilles des arbres abrégeait les souffrances causées par la chaleur naissante. Après une courte ballade au sein de la forêt, le territoire de chasse apparut enfin. Les collines d’abondances se dévoilèrent, apparaissant comme un paradis aux égarés. Le lieu y était un bonheur pour tous les chasseurs des environs. La chasse n’y apparaissait plus telle une corvée, mais une partie de plaisir. Se hâtant de finir le maigre oiseau qu’Ecume d’Obsidienne avait apporté avec lui, le chasseur scruta les environs. Pas de danger apparent. Sur ces terres, le mâle à la fourrure blanche devait faire attention. En ces lieux, pas d’arbre pour se réfugier si jamais il se sentait menacé. Ici, il était vulnérable, lui, le lâche qui ne pouvait combattre d’égal à égal. Car oui, il était faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Loup Gris« Lieutenant du clan du Ciel »
Messages : 1268
Date d'inscription : 13/08/2012
Âge : 17

Feuille de Guerrier
Expérience :
1194/2500  (1194/2500)

MessageSujet: Re: Morphée était bien tentant ce matin - Loup Gris.   Mer 18 Juin - 12:57



le faible demeure en retrait.

tandis.que.l'orgueilleux.s'avance.au.premier.rang. J'hésite à sortir de la tanière des guerriers pour former les patrouilles de la journée, mais l'appel de la litière chaude a raison de cet élan soudain. Je reste couché, n'ouvre qu'un oeil et observe le défilé de chats qui se lèvent, s'ébrouent et sortent mécaniquement. Leur quotidien doit les rendre maussades, rien ne change, tout se ressemble. Ce doit être d'un ennui... Et le soleil qui revient n'arrange pas tellement les choses, après le feu de forêt qui nous a volé tous nos terrains, personne n'est prêt à faire la fête ou à rire. Sauf moi. Les félins abattus, ce qui ont renoncé, seront certainement plus facile à incliner. Ou a briser. Au choix. C'est fou mais je ne pense qu'à cela. Jour et nuit. J'espère ne pas marmonner dans mon sommeil. Ce serait vraiment stupide de tout gâcher maintenant. Il faudra que je retrouve Nuage de Lierre un de ces jours. Mon emploi de temps est chargé mais pas au point que j'oublie mon objectif. Non quand même pas.

J'ai prétexté chasser en solitaire, je n'ai pas emmené Nuage d'Illusion avec moi. Nous nous sommes déjà entraîné hier, je le laisse souffler, il ne doit pas craquer sous trop de travail. Et ça m'en fait moins à moi aussi. Je me sens à l'aise dans ces paysages redevenus verdoyants comme autrefois. C'est chez moi. C'est vrai que je pense comme ça, mais il ne faut pas, absolument pas. Il ne faut pas se désister en pensant qu'on possède déjà l'idéal. L'idéal, c'est toute la forêt !



UC désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Morphée était bien tentant ce matin - Loup Gris.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 07. Un bien plaisant service.
» Merde alors, c'était bien lui.. Oui t'inquiètes je te tiens les cheveux. ▲ RAFOU & RORE.
» Elle est où ta soirée ? Chez toi ? Je peux venir ? ❤ ▬ Reyna A. Malbhoro
» Un bien étrange matin (Blaine)
» Primaires à droite sur TF1...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wars Melodies :: Clan du Ciel-