RSS


« Tremblez car seul votre sang apaisera notre colère. »
 

Partagez | .
 

 Crâne de Sirène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Crâne de Sirène« Ancien Ami »
Messages : 37
Date d'inscription : 22/06/2014

Feuille de Guerrier
Expérience :
840/2500  (840/2500)

MessageSujet: Crâne de Sirène   Dim 22 Juin - 10:31


Tu nous l'présente ce matou ?



NOM : Petite Sirène; Nuage de Sirène; Crâne de Sirène; Etoile de la Sirène; Sirène
SURNOM : Skully. Nan; oubliez ça.
ÂGE : 43 Lunes
SEXE : Femelle
CLAN : Rocs
ORIGINE(S) : Claniques~
RANG : Lieutenant
RACE : Norvégien



Qui t'es ? Si si ça nous intéresse !



Description Physique


90 mots minimums

Tes yeux finement dessinés portent une jolie couleur cuivrée, claire et nette. On peut ainsi voir que tu n'as aucun problème de vue, tes yeux en amande sont chacun fendus par une pupille noire. Ta truffe aborde un brun sombre, ressortant sur ton museau blanc. Ta bouche se fige souvent en un éternel sourire réconfortant, du moins c'est comme ça que tu veux qu'il soit. Tu as des moustaches blanches aussi, tu n'aime pas les moustaches. Tu trouve que c'est encombrant et que ça chatouille quand tu fais ta toilette. Tes oreilles brunes sont constamment dressées, et même dans les situations de crise, tu tente de les faire garder cette position, car tes oreilles montrent ta peur, trahissant ce sentiment en se couchant légèrement en arrière. Et Dieu sait que plus il y a de chats qui perdent leur sang-froid, plus le groupe est effrayé. Pourtant, vu que tu sait pas le garder, hein, ton sang-froid quand tu t’énerve, tes oreilles trahissent, mais plus ta colère dans ce genre de cas.

Tu est un chat qui a beaucoup de poil et un pelage bouffant. Parfois, ça te fait une crinière, parfois ça te fait paraître plus imposante que tu ne l'est vraiment, parfois ça te réchauffe, et parfois et très souvent ça t'étouffe. En plus, quand tu vas dans l'eau, déjà que les chats à poil ras leurs poils collent à leur peau, alors toi...! C'est comme faire un plongeon avec un manteau, nom de Zeus! Néanmoins tu aime la couleur automnale de ton pelage: de ta tête à ta queue, tu est brune, un joli brun, rayé d'un marron plus foncé pour pouvoir se démarquer. Cependant, tu n'est pas toute brune, hein, de ton museau à vers ta queue, tu est blanche sur toute la partie ventrale en passant par son poitrail. Tu aime l'association de ces deux couleurs que tu ne trouve pas laide, mais tu n'aime pas te juger toi-même par rapport à ton physique, tu trouve que ça fait vantard et puis tu n'aime tout simplement par ça.

Niveau musculature, c'est pas forcément ça, hein, on va pas ce mentir. Encore une fois, ton pelage étouffant de sauve la vie; l'ennemi te croit en effet plus grande et plus musclé. Le fait est que... Tu ne l'est pas du tout! Mis à part la musculature normale d'un guerrier par rapport à un chat domestique, tu n'a rien de plus à ce niveau-là. Tu n'aime pas le fait d'être moins forte lors des combats, mais tu t'en contrefiche dans la vie de tous les jours. Tu as des papattes agiles, alors, au détriment de ta force, tu es plutôt rapide. Voilà à quoi tu ressemble, et tu est fière de ton physique.




Description Psychologique


90 mots minimums

Tu es comme la mer, silencieuse. Mais tu peux te déchaîner aussi. Tu es colérique. Tu ne te mets jamais en rogne pour rien, mais il y a des choses qui t’énerves. Mauvais poil. Tu es un animal à sang chaud ; si on te cherche on te trouve. Tu gardes ton sang-froid face au stress, mais les arrogants et ceux qui se croient supérieurs, tu les envoie bouler. Tu ne te mets pas en colère facilement, tout de même, ce n’est pas parce qu’un petit va te bousculer que tu vas t’énerver. Mais si n’importe qui te rabaisse ou t’insulte, tu montes très vite et pour redescendre, il faut te calmer. Te calmer. Respirer. Ne rien dire. Comme la mer après une tempête, tes vagues s’apaisent et tes flots deviennent stables et silencieux.
Observatrice. Tu es même calculatrice, surtout face aux autres clans.

Réfléchie, astucieuse. Tu n’aimes pas te salir les pattes. Chasser ne t’effraie pas le moindre du monde ; en revanche, risquer ta peau, ça l’est plus. Si tu dois choisir entre toi et un apprenti d’un autre clan, tu choisiras toi. Les autres clans ne valent pas plus que de la poussière que tu piétine sans retenue ; oui, ils ne valent rien. Tu sais qu’avec eux, tu deviens méchante. Tu n’es pas méchante, du moins tu le pense. En réalité, tu es capable. Capable de bien pire que ce que tu peux le penser. C’est un peu comme si la peur te corrompait lorsqu’elle s’infiltre en toi. Tu es comme une bête : dominée par l’instinct et la peur. Tu fais tout pour éviter la Peur, tu la crains. Craindre la peur. Etrange, non ?

Mais tu sais malgré tout que ton clan compte pour toi. Ta vie, tu la mettrais en péril pour lui, tu as de la bravoure même si tu déteste faire le sale boulot; tu maîtrise le combat et c’est tout à ton honneur. Tu n’admets presque jamais tes torts et c’est là un de tes pires défauts. Mais tu ne diras jamais du mal des autres en public : tu ne veux pas affronter ces regards horribles. Tu as déjà vu comment les autres sont, et ça te révulse, et tu ne veux plus en entendre parler. Tu ne veux plus parler du fait d’être rejeté. Tu crains la mer, même si ça ne te gêne pas d’y pêcher et de boire. Plonger t’est impossible, en revanche.
Tes rapports par rapport aux autres sont plutôt compliqués. Si quelqu’un gagne le chemin de ton cœur, tu es possessive. Tu n’aimes pas partager.

Et tu t’en rends malade. Voir un de tes meilleurs compagnons faire la toilette d’un inconnu te rendra accablé, mais tu garderas ça pour toi et n’en dira rien. Tu es bonne avec ceux que tu aimes ; tu rends des services, tu les protège, les aide, si tu le peux, du moins. Le fait que tu parles peu n’aide pas vraiment. Tu n’as jamais aimé discuter ; peut-être es-tu timide. Nan, tu ne l’es pas, ‘me fait pas rire. Tu n’as juste pas envie de parler la plupart du temps. Peur de dire quelque chose de trop ou de ne pas en dire assez. Tu es de plus sage et réfléchie, en plus d’être mature, ce qui améliore tes rapports avec les anciens.

Mais tu dégage cette chose ; cette chaleur qui fait qu’on aime être avec toi. Tu es heureuse, tu souris. Tu mens, mais personne ne le sais, tu t’auto-persuade que tout va bien, du moins tu essaie de le faire du mieux que tu peux. Tu aimes la compagnie. Et tu déteste la solitude ; même si tu fais semblant, être seule t’a toujours rendue amère. Dans ton esprit, il se passe d’étranges choses, et tu le sais. Capable de dire « Oui » à l’extérieur et d’insulter la personne à l’intérieur, puisque tu sais merveilleusement mentir ce n’est pas un problème.

Etant inventive, les mensonges et  les excuses fusent dans ta tête, ça t’arrange, mais ça t’énerve aussi parfois de ne pas être sincère avec la personne, ou bien toi-même. Mentir, cela te permet de ne pas affronter la réalité. La réalité est une prison.
Tu es lunatique, parfois plongée dans tes pensées. Tu aimes le fait que tu sois mystérieuse et que les autres ne savent jamais quoi attendre de toi. Tu es tout de même poétique malgré le fait que tu puisses trouver des insultes peu conventionnelles à propos de tes semblables dans ta tête. Tu aimes faire des poèmes à propos des étoiles, le soir. Contempler la beauté scintillante s’accrochant au rideau de nuit ; n’est-ce pas merveilleux ? Tu te dis que ça ne va pas du tout avec le fait que tu sois à sang chaud, mais tu es comme ça et tu n’y changeras rien ; tout le monde à ses défauts.

Tu es têtue et peu ouverte d’esprit. Si tu dis que le soleil est orange, personne ne te fera croire qu’il est rouge. Mis à part ton chef et ton lieutenant voir certaines personnes que tu juges « supérieures » qui le peuvent aisément. Tu as beaucoup de respect pour ton chef, et tu le sais. Tu sais aussi que tu aimes les apprentis. Tu te souviens que tes meilleures années furent celles d’apprentie, et tu aimes les voir ; leur vitalité que tu as perdue depuis bien longtemps, cette étincelle dans leurs yeux qui s’est éteinte dans les tiens. Oui, tu te sens amère et il y a des jours ou tout simplement ça ne va pas. C’est comme ça, et on n’y peut rien.

Tu es née ici, dans ce clan, c’est pourquoi tu l’as toujours aimé. D'ailleurs, tu prends très au sérieux ton rôle. Il est ta mère que tu n’as pas eu assez longtemps, il est celui qui t’a vu et aidé à grandir et à devenir celle que tu es ; tu as grandi en son sein. Tu ne regrettes rien. Tu es née ici, et tu mourras ici. Mais là n’est pas la question. Essaie, essaie de te souvenir de ta mère qui t’a présentée fièrement avec ton frère aux autres reines. Oui, deux petits magnifiques et en bonne santé. D’un autre côté, ça te rend triste de tenter de t’en souvenir. Le passé à beau être le passé, tu as l’impression qu’il te rattrape toujours d’une façon ou d’une autre, même si tu continues à avancer, tu ne peux t’empêcher de te retourner, de te demander si tu n’aurais pas pu changer le monde. Stupide, hein... ?





♪ C'est l'histoooire de la viiiie ♫


150 mots minimums


Ta mère était une grande chatte chaleureuse. Son nom... Tu as du mal à t’en souvenir. Tu n’en a pas envie. Mais tu te souviens très bien qu’elle t’avait appelée Petite Sirène, et ça t’avait rendue toute contente car la légende veut que les sirènes héritent d’une beauté inégalable, tu t’étais dit que pour toi ça ne serait pas différent, après tout, pourquoi ça l’aurait été ? Tu oubliais vite, petite que tu étais, le coté cannibale de la sirène. Elles se bouffent entre elles et bouffent les hommes. Une bien triste légende, mais tu omettais d’en parler à ton entourage, bien que tu t’en souvienne.

Ton frère, c’était Petit Dragon. Tu te disais qu’il serait fort et brave. Tu as eu tort : il était fout et buté.  Ton père, il était normal, rien de plus banal, mais rien de plus meilleur. Attentionné. Vous formiez une belle famille qui s’aime. Mais la folie à semé ses graines. Et nulle tempête n’est venue la bercer ailleurs : non, vous avez vécu une horrible histoire. Petit Dragon était né dérangé. Il voyait un chat que personne ne voyait ; tu étais passionné et croyait qu’il voyait un quelconque chat du clan des Etoiles ; en revanche, tout ceci était faux. Et tu aurais dû en parler, même si tu doutes que ça aurait beaucoup aidé. Tu n’aurais pas perdu deux êtres qui t’étaient si chers...

Nous sommes fous de se croire immortels.

Petit Dragon t’avait assuré qu’il n’y aurait pas de problème à aller chasser ton propre gibier ; tu avais bien observé les adultes et vous répétiez les positions de chasses sans savoir qu’il y avait milles erreurs dans chacune d’entre elle, nuancée par votre faible mémoire de petit. Tu avais insisté pour ne pas y aller, tu allais devenir apprentie demain, enfin ! Mais il t’avait tellement priée d’y aller que tu n’as pas réussi, poussée par une curiosité rongeant, de t’y rendre. Allons, ça t’aidera à faire tes preuves, t’avait-il dit. En route, il te dit que son ami-que-personne-ne-voit lui avait montré un super endroit. Tu soupirais, lui disant qu’il devrait arrêter avec son ami imaginaire.

Pour toi, ça allait définitivement trop loin ; et cet abruti tentait une nouvelle fois de te convaincre que c’était vrai. Pourtant, tu savais qu’il n’y avait rien de tout ça. Déjà à l’époque tu étais mature et refusait de t’abandonner à ces chimères ; les amis imaginaires ne servent à rien et n’existent pas, point. Ce-dernier grognait en t’emmenant près du bord de l’eau. Tu te plaignais que tu ne devais pas être ici, que c’était dangereux. Lui te regarda d’un œil mauvais et te dit que son ami lui avait proposé de voir comment la Sirène nageait. Tu avais peur. Tellement peur. Il s’approcha de toi. Réflexe. Tu tentas de t’écarter, mais en vain. Il te sauta dessus, et tu roula dans la terre, avant que le sol ne disparaisse et laisse place à cette dangereuse mer.

Tu te débattais vainement, espérant revoir la lumière du jour à travers tes yeux brulés par l’eau pure, ton pelage te collait désagréablement et tu sentais que l’eau s’infiltrait en toi et la main impitoyable de la mer tentait de te noyer. Tu avais beau tenter de remonter en battant l’eau de tes frêles pattes, la mer t’immergeait un peu plus chaque seconde qui passait. Tu te sentais partir petit à petit, mais tu ne pouvais pas disparaitre, non, pas maintenant ! Tu te sentis accrochée, puis tout disparut d’un seul coup.

Quelques secondes plus tard, le monde autour de toi tournait tandis que tu recrachais toute l’eau à la surface, sauvée. Tu mis quelques secondes de plus à retrouver la vue malgré tes larmes et l’eau surgissant de tes narines t’obligeant à fermer les yeux pour tousser.  Ta queue se logea contre ton ventre et l’air était lourd de ta peur. Tu te levais mais chuta. Au second essai, tu y parvins. Tu vis des bulles à la surface, puis plus rien, car tu tombas vite au sol pour sombrer dans l’inconscience.

A ton réveil, tu appris que ta mère était morte en tentant de te sauver. Ton frère également, elle avait dû voir la scène, bondir et tenter de te sauver, ce qu’elle avait fait, puis de sauver l’autre, mais elle-même devait être trop épuisée ou quelque chose du genre. Dans tous les cas... Tes yeux en devenaient presque vitreux. Des larmes dégoulinaient, tes yeux te brûlaient encore plus. Tes oreilles s’abaissèrent tandis que tes griffes labourèrent le sol et tu pleurais la gueule ouverte. Tu devins finalement apprentie une semaine en retard, mais pour toi rien n’avait d’importance, maintenant.

Ce qui t’obligea à vivre, c’était ton père qui te soutenait et tentait de te faire rire ; mais tu avais dit non à la vie et piétinais ses blagues et critiquait ses sourires d’un ton las. Maintenant, tu ressemblais à une guerrière qui ne voit l’aube que parce qu’elle ne peut pas elle-même mettre un terme à sa vie. Tu ne savais même plus pourquoi tu ouvrais les yeux. Ton mentor était... Différent. Il te réapprit à sourire, à dire oui au bonheur. Il, enfin, Elle était ta mère. Elle lui ressemblait tant... Souvent tu te perdais dans cette illusion pour être finalement ramenée à la lumière du jour ; ce n’était que ton mentor. Pourtant, c’était tout ce dont tu avais besoin.

Quand tu devins guerrière, on faillit de nommer Ecaille de Sirène, ton mentor en avait entendue parler et toi-même quand tu entendis ton chef prononcer le « é » décisif, tu ouvris la bouche. T’excusant de l’interrompre, tu quémandas à ce que ton nom te ressemble vraiment. C’est ainsi qu’on te nomma Crâne de Sirène.

Plus tard, ton mentor se fondit dans la masse et fit la même chose avec d’autres apprentis, et tu te sentie d’un seul coup si banale. Tu la vis pleurer, un jour, et tu te dis que c’était bien ce qu’elle faisait.

Bien pour les autres. Souris. Ment. Pleure derrière. C’était comme ça que tu es devenue celle que tu es aujourd’hui. Une guerrière blessée et perdue, mais ce n’est pas important, hein ?

Souris.

Tu as fini par avoir ton propre apprenti. Tu l'as guidé, aidé, et tu as adoré ça. Voir cette satisfaction dans son regard quand il réussissait quelque chose non sans ton aide, cette décevante lorsqu'il échouait malgré tes conseils, mais encore et surtout cette étincelle magique qu'il avait. Et tu adorait enseigner. Pourquoi cela en aurait-il été autrement? Mais là encore, tu t'est trop donnée à fond. Tu en a même oublié que toi-même le guidait à devenir guerrier, et, même s'il te devra toujours ces mois, lui ne prendra ça que comme ton devoir, ton devoir de guerrière; et boum retour à la réalité. Tu te rends compte qu'en si peu de temps il était devenue ta raison de te lever le matin, et celui qui guidait tes journées. Tu lui enseignait la chasse, il t'enseignait le bonheur.

Quand il est devenu guerrier, trop rapidement selon toi, tu as été fière. Tu as scandé son nom plus fort que les autres. Il t'a regardé, d'un regard bref qui voulait tout dire, merci, au revoir. Car le lendemain, tu te leva aux aurores. Et oublia que tu n'avait personne à entraîner. La journée, tu ne fis que chasser. Mais tu n'avait personne à entraîner, à montrer des positions, à surveiller, à combattre, non, personne. Et ton apprenti, guerrier, tu le vis. Il était heureux. Tu étais accablée. Tu devrais te sentir heureuse pour lui, mais tu sentait ce point de douleur dans ton ventre, ça te faisait mal. Tu avait l'impression d'avoir perdu un petit. Pourtant, il était là, souriant, en face de toi. Tu lui rendit son sourire et partit te coucher, en essayant d'oublier que demain tu n'avait personne à aider. Tu te sentait inutile, mais surtout amère. Et fatiguée. Et stupide.

Tu ne te souviens plus vraiment comment c'est arrivé, mais ça l'est. Tu t'est réveillée, ce matin-là, et ce matin-là aussi, il n'y avait plus de lieutenant. Quand le chef avait réunit les chats, tu était à moitié endormie, tu ne portait que peu d'attention à la cérémonie; tu savais, enfin croyais, que tu serait mise à l'écart, que l'un des guerriers recevrait le rang de lieutenant, tu imaginerais déjà son nom de chef, et tu partirais chasser, point. Ton programme tout tracé, tu ne compris pas quand il prononça ton nom. Tu te mit à trembler quelques secondes, n'y croyant pas. Pourtant, tous les chats te regardaient et le chef te fit signe de venir. Tu regardait autour de toi, ils te jugeaient. Certains heureux, d'autres jaloux, d'autres étonnés, et d'autres tout simplement neutres. Sans laisser paraître tes émotions, tu ordonna mentalement à tes oreilles de se redresser et avançait vers ton chef.

Voilà, tu... Tu étais lieutenante. Tu te mis à réfléchir. Un apprenti. Bonne guerrière. Tu avait le parfait profil; pourquoi t'en plaindre? Mais quelque chose te mit encore plus en joie; ton apprenti te souriait, comme toi tu avait été fière d'avoir fait un guerrier, lui était fière de t'avoir permis et d'avoir été apprenti d'une lieutenante. C'était un honneur. Tu avait les larmes aux yeux, mais les retint. Tu te contentait de dire que tu étais prête, d'un ton calme sans laisser paraître ton excitation. Ton père te regarda d'un oeil noir avant d'aller rejoindre les guerriers de la tanière. C'est pas grave.

Souris. Tu as peur de l'avenir, tu le sais, mais tu dois faire avec. Simplement...

Souris.

>




Et pour de vrai, t'es qui ?



    ▶ C'QUOI TON P'TIT NOM ? GIRAFE //MUR//▶ ET TES SURNOMS SUR LE WEB ? : Cappuccino▶ ET CA TE FAIT COMBIEN DE BALAIS ? : Privé.▶ UESH, T'ES UNE MAD'MOISELLE OU UN M'SIEUR ? : Mad'moiselle▶ ET QUAND TU PEUX V'NIR SUR LE FOW' ? : 7/7 en mode Stalker °^°▶ ET SINON... T'EST ARRIVÉ(E) COMMENT ICI ? : Après, je peux le dire, des heures de recherches, mais il y a que celui-là qui m'a vraiment intéresse.▶ DONNE LES COCODES : Alors, y'en avait beaucoup... Je suis sure d'en avoir raté... En plus y'a un ordre... Alors j'ai essayé de remettre les morceaux: J'avais un petit creux ~▶ TU LE TROUVE COMMENT NOT' FORUM ? : Franchement? Sombre. Comme tous les forums lgdc. Avant, on trouvait de ces forums; des desings super joyeux, des contextes pas trop sombres, aujourd'hui, nawak. Des desings aux couleurs sombres, des contextes ou plane la mort, et ça m'énerve un peu, mais j'ai pas le choix. Comme l'été arrive, j'espère avoir des forums plus joyeux... Après, je trouve qu'ici c'est plutôt cool. J'arrive pas à m'attacher à des forums ou les graphismes sont pas bow, alors que là... Je suis tombée amoureuse du desing! La PA est super aussi. Je m'emmêle un peu avec les clans: sable, terre, roche, (ciel), c'est la même chose °^°; après j'ai eu un coup de cœur sur celui-ci et j'espère que je vais bien m'amuser ~






Spoiler:
 


Dernière édition par Crâne de Sirène le Dim 22 Juin - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Divinité du Dragon« Guerrier du clan du Ciel »
Messages : 70
Date d'inscription : 21/02/2014
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Crâne de Sirène   Dim 22 Juin - 18:16

Welcome. 83 Toi, tu viens de LW, c'est sûr ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Flamme Sauvage« Lieutenante du clan du Sable »
Messages : 2672
Date d'inscription : 30/06/2012
Âge : 20

Feuille de Guerrier
Expérience :
909/2500  (909/2500)

MessageSujet: Re: Crâne de Sirène   Dim 22 Juin - 18:19

Bienvenue o/
J'ai validé les codes et en principe, tu peux être validée et avoir le rang de lieutenant, j'attends juste l'avis des autres staffiens ^^



Délire:
 

Cadeaux:
 

Ca, c'est moi et anaki. Devinez qui est qui 8D:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Crâne de Sirène   Dim 22 Juin - 18:52

Bienvenue !
Bien sûre que tu peux être lieutenante, avec plaisir. Même cheffe si ça te dit. :3
Contente que ce forum te plaise. Et ne t'inquiète pas, avec l'été on aura des designs plus joyeux. :3
Amuse-toi bien.


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥️

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Crâne de Sirène« Ancien Ami »
Messages : 37
Date d'inscription : 22/06/2014

Feuille de Guerrier
Expérience :
840/2500  (840/2500)

MessageSujet: Re: Crâne de Sirène   Dim 22 Juin - 20:32

Je préfère tout simplement lieutenant pour commencer, si ça vous dérange pô.

Divinité: C'quoi LW? Je comprends pas de quel forum tu veux parler... Surtout que j'ai aucun forum avec ces initiales.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Petit Martyr« Chaton du clan du Ciel »
Messages : 52
Date d'inscription : 15/05/2013
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
134/2500  (134/2500)

MessageSujet: Re: Crâne de Sirène   Dim 22 Juin - 22:51

Bienvenue :3
Ah, enfin une lieutenante pour les Rocs^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Écume d'Obsidienne« Guerrier du clan du Ciel »
Messages : 35
Date d'inscription : 07/06/2014
Âge : 20

Feuille de Guerrier
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Crâne de Sirène   Lun 23 Juin - 0:50

Bienvenue 8B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Patte d'Or« Chaton du clan de la Terre »
Messages : 409
Date d'inscription : 24/12/2013
Âge : 20

Feuille de Guerrier
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Crâne de Sirène   Lun 23 Juin - 9:38

Bienvenue à toi :B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Flamme Sauvage« Lieutenante du clan du Sable »
Messages : 2672
Date d'inscription : 30/06/2012
Âge : 20

Feuille de Guerrier
Expérience :
909/2500  (909/2500)

MessageSujet: Re: Crâne de Sirène   Lun 23 Juin - 12:51

Bon, puisque tout est bon, je te valide en temps que lieutenante du Clan des Rocs =3
Bon jeu parmi nous o/ -par minous même 8D /VLAN/-



Délire:
 

Cadeaux:
 

Ca, c'est moi et anaki. Devinez qui est qui 8D:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Plume de Broussaille« Lieutenante du clan de la Terre »
Messages : 857
Date d'inscription : 05/05/2012
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
508/2500  (508/2500)

MessageSujet: Re: Crâne de Sirène   Lun 23 Juin - 18:27

Bienvenue a toi ! Je lock.




Marchi ma n'Igloo, c'est magnifique !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendair-alysia-rpg.lebonforum.com/
avatar
Loup Gris« Lieutenant du clan du Ciel »
Messages : 1268
Date d'inscription : 13/08/2012
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1194/2500  (1194/2500)

MessageSujet: Re: Crâne de Sirène   Mer 25 Juin - 16:02

Bienvenue officiellement !
Désolé pour le retard, j'ai eu un gros problème de box je ne sais quoi, tout a grillé, quelque chose dans ce goût là. :v
L et W se sont les initiales du forum LGDC Warriors. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Crâne de Sirène   

Revenir en haut Aller en bas
 

Crâne de Sirène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Sirène...
» CALYPSO ☂ tous les hommes craignent de se faire posséder par une sirène.
» J'aime me faire désirer *humour* Je suis la petite sirène!
» Mangas sirène
» ~ Prez' d'la P'tite Sirène ♫ xD [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wars Melodies :: Vous et vos chats :: Présentations :: Présentations Validées-