RSS


« Tremblez car seul votre sang apaisera notre colère. »
 

Partagez | .
 

 Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Etoile d'Argile« Chef du clan de la Terre »
Messages : 974
Date d'inscription : 15/02/2012
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1500/2500  (1500/2500)

MessageSujet: Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]   Jeu 2 Mai - 10:40

L'aube pointait pour la sixième fois depuis cette tragique nuit. Tout le monde se souvenait encore de l'incendie, tout le monde avait perdu un proche dans cette abominable feu de forêt. Personne n'oublierait jamais. Les Chatons étaient marqués à vie, les Anciens mourraient avec ce souvenir. Le Clan de la Terre et le Clan du Sable s'étaient réunis pour vivre ensemble, le temps que la reconstruction du Camp du Clan d'Etoile d'Argile ne prenne fin. Mais le Meneur, pour l'instant, ne se souciait guère de son Clan. Cela faisait des jours qu'il était cloîtré dans une Tanière ombragée. Au début, il l'avait partagé avec plusieurs Guerriers, blessés ou à bout de nerfs. Mais maintenant, il était seul. Ces derniers jours, il n'avait fait que se reposer et manger. Son état ne lui permettant pas de chasser, c'était les Novices qui lui amenaient son repas. Il ne pouvait à peine se lever. Les Guérisseurs des deux Clans avaient été formels : il ne devait pas sortir tant qu'il n'était pas complètement remis sur patte. Mais aujourd'hui, le félin brun se sentait maussade, triste et désespéré. Il n'en pouvait plus de cet enfermement. Alors, il se leva. Il chancela, se rattrapa contre la paroi de la grotte et réussit à sortir, au prix de grands efforts. Il déjoua la surveillance de Rosier Sauvage et Feuille d'Espoir, et réussit à sortir du Camp. Il ne savait pas si on l'avait suivi, mais il n'avait pas le temps de vérifié. Il s'avança vers la mer. Il se pencha et son reflet lui apparu. Il fit un bon en arrière et eut un hoquet de stupeur. Son visage ! Il était parcourut d'une balafre et son œil droit était vitreux, blanc pâle. Il était horrible comme ça ! Du moins, il ne s'aimait pas ainsi. Il se trouvait hideux. Et il ne voyait plus que d'un œil, ce qu'il n'avait pas remarqué. Son œil gauche était propre, lui. Et Etoile d'Aurore ? L'avait-elle vu dans cet état ? Il continua son chemin, d'un pas lourd et las. Il ne se souvenait plus très bien de ce qui s'était passé. Quelqu'un lui avait murmuré des paroles lorsqu'il s'était effondré au milieu de la forêt, puis on l'avait transporté et puis ... le noir. En tout cas, il savait que la Meneuse du Sable n'était pas blessée. On lui avait dit.

Était-il encore digne de la jolie chatte couleur sable ? Non, certainement pas ! Elle méritait bien plus qu'un félin qui venait de perdre un œil et qui ne pourrait pas chasser avant une petite lune. Il contourna un gros rocher et se mit à marcher sur un sentier de terre. Etoile d'Aurore était la personne la plus gentille, la plus généreuse, la plus formidable qu'il n'est jamais rencontrée, et il l'aimait d'un amour fou. Les falaises se détachaient dans le ciel bleu pâle et bientôt, il fut au sommet. Il regarda le vide. Il n'était plus qu'un fardeau. Le Clan des Etoiles lui en voudrait très certainement. Il n'avait perdu aucune vie, heureusement. Mais Bouton d'Or, sa Lieutenante, était morte. Et il n'en avait pas renommé avant minuit, son état ne lui permettant pas. Il n'avait pour l'instant aucune idée, il avait été très chamboulé par le feu et son accident. Et il ne se sentait pas encore prêt. Il en voulait au Clan des Etoiles. Il lui en voulait d'avoir envoyé ce feu, qui avait tué tant d'innocent, pour punir l'amour des Chefs. Etoile d'Emeraude et Etoile de la Buse, et Etoile d'Aurore et lui. Mais il avait l'impression qu'ils n'étaient pas les seuls à avoir bafoués le Code du Guerrier. Il avait remarqué que beaucoup de félins de Clans différents étaient ensemble et partageaient des signes d'affections. Cela le consolait un peu. Au moins, les Chefs n'étaient pas les seuls responsables. Il poussa un long soupir et s'assoit, à bout de force. Haletant, il regarde le vide. Ce serait si facile et si lâche à la fois .. Il détourne vivement le regard. Et celui-ci se pose sur le sentier par lequel on accède au haut des falaises. Et son attention se posa sur un félin couleur sable qui montait. Il se leva, et partit un peu plus loin, se cachant dans un buisson. Etoile d'Aurore ne devait pas le voir dans cet état. Il n'était plus digne d'elle.



Merci pour ce magnifique cadeau, ma N'Aurore <3



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfwarriosarriors.forumgratuit.org/
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]   Jeu 2 Mai - 12:12

J'ai besoin de toi Ô mon amour.

Six jours. Le soleil s'était levé six fois depuis l'incendie, depuis le ravage de la forêt. Voilà six nuits que les siens avaient du s'enfuir, qu'elle avait aidé les autres dans la forêt, qu'elle avait vu cette apprentie morte, et qu'elle avait sauvé son compagnon des flammes. Elle avait appris plus tard que la petite femelle morte était Nuage Mystérieux, l'apprentie de la cheffe du clan du Ciel. Les flammes avaient mis une demi journée à s'éteindre, n'ayant plus rien à brûler. Alors le clan du Ciel avait rejoint le clan des Rocs sur leurs terres, leur propre territoire étant inhabitable. Le clan de la Terre, lui était resté avec celui du sable et la plupart des guerriers dormaient dans la clairière principale, faute de place. Le plus dur était passé, mais la douleur restait vive et brûlante comme le soir même. Il fallait laisser le temps faire son oeuvre et calmer les esprits, en espérant ce que mauvais souvenir mourrait bientôt, noyé dans d'autres plus heureux.

J'avais perdu mon lieutenant. Coeur de Silex, ami et réconfort depuis toujours était mort dans l'incendie. Je revoyais encore son pelage blanc sali par la suie, ses plaies ouvertes et ses yeux vitreux. Je ne pourrais jamais oublié cette vision d'horreur, jamais. Les larmes aux yeux, je peinai pour ne pas éclater en sanglots. Au moins Flamme Sauvage ferait bien son travail j'en étais sûr, mais la douleur et le souffrance était là. Incapable de me concentrer sur quelque chose je laissai le clan à ma nouvelle lieutenante avant de courir vers la plage. Là je me jetai dans l'eau, espérant que l'eau froide me remettrait les idées en place. Je reçus comme une décharge électrique à mon entrée dans l'eau et vis enfin clair autour de moi. Je nageais quelques minutes, seul ma tête dépassant des vagues, avant de remarquer un félin qui marchait seul sur la plage. Prenant soin à ne par regarder la forêt calcinée, je reconnus Etoile d'Argile qui avançait en chancelant. Mais que faisait-il ? Il n'avait pas le droit de sortir ?

Silencieusement, je le suivais à la nage jusqu'aux falaises où il démarra l'ascension. J'avais parlé à Feuille d'Espoir qui m'avait confié que son oeil n'avait pas pu être sauvé et qu'il était borgne. Mais je n'avais pas osé le rencontrer, de peur de ne pas pouvoir soutenir son regard. Mais mon amour m'ordonnait aujourd'hui de le suivre et de le réconforter. Il avait besoin de moi, je le savais. Comme 'javais été égoïste. Il se mit à gravir les pentes escarpés des falaises. Je l'admirai, tout en le suivant à distance. Je commençai moi aussi à grimper alors qu'il était assis sur l'herbe des hauteurs. Mon pelage mouillé montrait mes côtes saillantes et la longue balafre faites par une branche enflammée me ralentissant, quand je tendais ma patte arrière. Haletante, je parvins au sommet en nage. Il avait dût me voir car il s'était écarté, comme s'il voulait me fuir. La colère monta en moi. Je n'avais tout de même pas fait ça pour rien. En titubant je parvins à son niveau et me frottai contre lui incapable de prononcer le moindre mot.


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥️

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Etoile d'Argile« Chef du clan de la Terre »
Messages : 974
Date d'inscription : 15/02/2012
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1500/2500  (1500/2500)

MessageSujet: Re: Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]   Jeu 2 Mai - 16:39

Dans un parfait silence, Etoile d'Aurore s'approcha de son Compagnon, à pas feutré. Celui-ci voulut reculer mais il ne bougea pas. La féline couleur sable se blottit contre lui, et il se coucha dans le peu d'herbe qu'il restait. Les Falaises n'avaient pas trop été touchées, heureusement. Elles étaient en hauteur, et le feu n'avait pas put continué on chemin sur le roc. L'herbe fraîche sous le ventre du Meneur du Clan de la Terre lui faisait du bien. Il avait été sévèrement brûlé au visage, mais gardait beaucoup de cicatrices sur son corps meurtri. Il avait beaucoup maigri, refusant de s'alimenter, et trop faible lorsqu'il avait faim. Il ne ressemblait plus en rien au beau félin qu'il avait été dans sa jeunesse. Son magnifique pelage brun, si long et soyeux, était devenu plus court et sale. Son regard pétillant s'était terni. Tout chez lui inspirait une profonde tristesse. Il n'était plus lui-même. il broyait du noir, au sens propre comme au figuré. Il posa sa truffe sur le pelage de son tendre amour et se mit à pleurer en silence. Il se sentait si mal. Il se sentait si vulnérable, si ridicule. Il versa toutes les larmes de son corps. Il s'était longtemps retenue. Mais maintenant, il craquait. Il refoulait la pression de toutes ces dernières lunes.

"Je suis si pitoyable ... Pourquoi es-tu venue ? Je n'en vaut pas la peine, je ne suis qu'un Chef bon à rien et le Clan des Etoiles va me punir pour toutes mes fautes .. Il a déjà commencé son châtiment."

Il parlait bien sûr de la perte de son œil. Il pensait que c'était le Clan des Etoiles qui lui avait fait cela. Il pensait que c'était pour le punir d'avoir été un mauvais Chef. Il pensait qu'il le méritait et qu'il devait maintenant souffrir jusqu'à sa mort. Et il contait le faire. Pas forcément la tête haute, car il n'était pas fier de lui. Il ne voulait qu'une chose : qu'Etoile d'Aurore, Boule de Foin, Boule de Terre et Petit Esprit soient heureux. C'est tout ce qui contait pour lui. Sa famille. Ils étaient tous pour lui, ils étaient les dernières personnes en qui il pouvait avoir confiance. Mais il se sentait indigne d'eux. Il se sentait comme un fardeau, maintenant. Il ferait un mauvais Chef, désormais. Il aurait mieux fallut qu'il meurt durant l'incendie.



Merci pour ce magnifique cadeau, ma N'Aurore <3



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfwarriosarriors.forumgratuit.org/
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]   Sam 4 Mai - 11:34

Tomber dans tes yeux.

J'eus brièvement l'impression qu'il voulait se dégager. Mais il enfouit lui aussi la tête dans mon pelage et il pleura. Je sentais ses larmes salées rouler le long de ma colonne vertébrale, dévaler mon flanc en y laissant un sillon humide pour finir par s'écraser au sol, sans le moindre bruit. La sensation désagréable de ses larmes me fit sangloter moi aussi. Je pensais à la peur qui m'avait envahis ce soir là, à le douleur qui m'avait étreint le coeur quand je l'avais vu dans cet état et le désespoir qui m'avait balayé quand j'avais découvert le corps mutilé de mon lieutenant. Je n'avais pas pu lui dire aurevoir, je n'avais pas pu lui dire merci je n'avais pas pu. Et maintenant ? Que puis-je faire ? Je ne peux plus rien faire, Rien RIEN.

J'enfonçai mes griffes dans la terre et je me blottis un peu plus contre lui. Je commençais à se sentir un peu mieux, réchauffée par la chaleur de son corps. Mes larmes se tarirent et j'allai m'écarter quand il prit la parole :

« - Je suis si pitoyable ... Pourquoi es-tu venue ? Je n'en vaut pas la peine, je ne suis qu'un Chef bon à rien et le Clan des Etoiles va me punir pour toutes mes fautes .. Il a déjà commencé son châtiment. »

Je ne l'avais jamais connu comme ça. Choquée, je m'écartai et plongeai mon regard dans le sien, comme je l'avais fait la première fois que je lui avait parlé seul à seul aux quatre chênes. Ce jour là j'étais blessée et misérable et mes yeux le reflétaient. Mais là, aujourd'hui ils brillaient d'amour et de détermination. Je n'allai pas le laisser seul, pas maintenant. Je ne lui avais pas dédié ma vie pour l'abandonner maintenant. Une grande révolte naquit en moi. Je me forçai à regarder son visage brûler. Je ne détournai pas le regard pour bien lui montrer que ce n'était pas cette blessure qui allait faire faiblir notre amour. J'allais même jusqu'à lui effleurer doucement du museau la plaie. D'un coup de langue furtif entre les deux oreilles j'essayai de le rassurer. Cherchant mes mots je lui dit d'une voix tremblante d'émotion.

« - Si tel est le cas, nous serrons deux à affronter ce châtiment. Je ne te laisserai jamais tomber, je te le promets. Dans un soupir elle murmura, Je t'aime. »


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥️

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Etoile d'Argile« Chef du clan de la Terre »
Messages : 974
Date d'inscription : 15/02/2012
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1500/2500  (1500/2500)

MessageSujet: Re: Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]   Lun 20 Mai - 10:00

Etoile d'Aurore recula, apparemment choquée. Le Chef de la Terre allait baissé le regard, mais les yeux émeraudes de sa tendre Compagne le fixait avec intensité, et il ne put se résoudre à éviter ce regard. Il contempla les pupilles vertes aux paillettes ambrés de son amour. Le profond amour que lui portait Etoile d'Aurore réchauffait le cœur d'Etoile d'Argile, et en même temps, le faisait grandement douté. Était-il encore digne d'elle ? Était-il un fardeau désormais ? Et ses enfants, ne seraient-ils pas malheureux à cause de lui , Il ne savait plus où il en était. Il sentit quelque chose d'humide sur sa plaie. La Cheffe du Sable s'était rapprochée et frôlait désormais la blessure du félin brun, de sa truffe. Sa respiration se bloqua, comme la première fois où leurs truffes s'étaient rencontrées, et qu'ils avaient commencé une nouvelle vie, ensemble. La chatte couleur crème lui lécha la tête et recula un peu, miaulant :

« - Si tel est le cas, nous serrons deux à affronter ce châtiment. Je ne te laisserai jamais tomber, je te le promets.»

Deux ? Oh non ! Surtout pas ! Il était seul responsable et il ne voulait pas partager cela avec Etoile d'Aurore ! Elle en avait déjà vu assez. Mais en même temps ... Si ils étaient deux à portés ce fardeau, il serait beaucoup moins lourd .. Mais le partager avec quelqu'un qu'il aimait plus que tout au monde, le faisait frémir. Il ne savait pas. La Cheffe du Sable semblait déterminer à ne pas le laisser tomber. Une lueur d'espoir brillait dans son unique œil. Peut-être que la vie pourrait redevenir normale .. Peut-être.

«- Je t'aime. »

Le cœur du félin brun fit un bon dans sa cage thoracique. Serte, ce n'était pas la première fois qu'ils échangeaient des mots d'amour. Mais il avait l'impression de revivre la première fois. Il s'approcha de la féline et se colla contre elle. Son pelage épais lui faisait du bien. Il ronronnait de joie. Pendant une fraction de secondes, il avait eut l'impression de revenir en arrière. Il avait vu défiler sa vie, depuis qu'il aimait Etoile d'Aurore. Lorsque leur amour avait fleuri au grand jour, il savait exactement les risques qu'il prenait. Et il s'était promis de les assumer. Le Clan des Etoiles avait envoyé cet incendie pour les punir, mais pas que. C'était un renouveau pour tout le monde. Tout le monde avait perdu un proche. Personne n'avait été épargné. Et il ne fallait pas se lamenter ! Il fallait continuer. Le Clan des Guerriers de jadis avaient punis tous les amours inter-clan, et pas que celui d'Etoile d'Argile et Etoile d'Aurore, les deux Chefs. Ils n'étaient pas les seuls responsables.

"Moi aussi je t'aime. Et je ne veux pas que tu sois triste à cause de moi. Et je n'ai pas le droit de m'apitoyer sur mon sort, ce serait égoïste de ma part. Nous devons reconstruire tout ce qui est partit en cendres. Mais seul, je n'y arriverais jamais. Avec toi, j'ai l'impression que je pourrais traverser l'océan à la nage. Merci. Merci d'être toujours là pour moi."



Merci pour ce magnifique cadeau, ma N'Aurore <3



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfwarriosarriors.forumgratuit.org/
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]   Sam 6 Juil - 13:35

Quand elle le regardait, elle avait l'impression de revenir à leur première rencontre en tant qu'Etoile. Elle l'avait fuit, ne voulant pas lui avouer à quel point elle était dévastée par son clan qui la haïssait. A la fin de leur entrevue elle s'était éloignée en courant et elle avait éclaté en sanglots. La seconde fois, elle avait soutenu son regard et quand elle avait plongé ses prunelles dans les siennes elle avait senti son coeur faire un bond dans sa poitrine. S'était la première fois qu'elle avait ressenti se mélange d'émotions floues qui s'étaient concrétisées quand elle lui avait dit qu'elle l'aimait. Et c'était vrai. Ils avaient passé des lunes entières à se retrouver aux quatre chênes en secret pour ne pas être découvert. Ils étaient jeunes et plein de fougues et ils n'avaient pas mesuré les conséquences désastreuses de leur actes. Mais pourtant, malgré les lunes et les saisons qui s'égrainaient, elle sentait toujours ce saut que faisait son coeur quand elle le regardait. Malgré la pluie, la grêle le vent ou l'incendie, elle savait qu'elle était encore folle de lui comme au premier jour. Elle sentait en elle que leur amour survivrait à tout. S'il ne plaisait pas au Clan des Etoiles, elle quitterait son Clan pour rejoindre le sien afin qu'il soit autorisé, ou alors ils partiraient loin de tout ça, loin de cette forêt ravagée pour vivre ensemble. Elle regarda la mer qui s'agitait devenant blanche d'écume. Y arriverait-elle ? A abandonner tout ce qu'elle connaissait ? Sans doute, après tout s'il était avec elle, elle se croyait capable de faire des miracles.

« - Moi aussi je t'aime. Et je ne veux pas que tu sois triste à cause de moi. Et je n'ai pas le droit de m'apitoyer sur mon sort, ce serait égoïste de ma part. Nous devons reconstruire tout ce qui est partit en cendres. Mais seul, je n'y arriverais jamais. Avec toi, j'ai l'impression que je pourrais traverser l'océan à la nage. Merci. Merci d'être toujours là pour moi. »

Elle se pressa un peu plus contre lui, respirant son odeur rassurante. Avec tendresse elle commenca à lui faire la toilette. Elle lissa les longs poils de son échine, espérant que les coups de langue réguliers finirait par le calmer. Elle sentait les battements fous de son coeur et cela ne la rassurait pas. Pourtant elle n'en montra rien et continua son oeuvre, le nez froncé par la concentration. Elle perdit la notion du temps, profitant seulement de l'instant et du plaisir d'être là, blottie contre lui. Elle aurait aimé que cela dure toute une vie, que ça n'ait pas de fin. Mais à un moment, elle sentit des frissons d'inconfort lui parcourir le dos et les courbatures de ses membres se firent plus fortes. Elle était toujours couchée contre lui, la tête posée sur ses épaules. Elle se releva et grimaça quand elle constata que la balafre sr sa patte arrière s'était ouverte. La jeune cheffe se traina un peu plus loin, tournant le dos à son aimé pour ne pas qu'il la voit. Inutile de l'inquiéter. Elle entreprit de nettoyer la plaie salie par le sable. Elle grimaça sous la douleur. Le gout du sang qui coulait sur son pelage crème, le souillant d'une couleur plus sombre lui remplissait la bouche de son gout cuivré. Elle retroussa les babines de dégout en continuant sa tâche à contre coeur.

| Voilà, j'étais pas vraiment inspirée. Et désolée du retard. >.> |


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥️

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Etoile d'Argile« Chef du clan de la Terre »
Messages : 974
Date d'inscription : 15/02/2012
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1500/2500  (1500/2500)

MessageSujet: Re: Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]   Dim 8 Déc - 11:18

Etoile d'Aurore et Etoile d'Argile, blottis l'un contre l'autre, semblaient ne formés plus qu'un, ce qui n'était pas qu'une simple figure de style. Leur amour réciproque les faisait vivre heureux, et ils partageaient les même sentiments. De leur union était né trois magnifiques chatons qui feraient d'excellent Guerriers pour le Clan du Sable. Le mâle brun était un peu déçu de ne pas pouvoir profiter d'eux mais il savait qu'ils étaient mieux ici, avec leur mère , en sécurité au bord de l'eau. Le jeune Chef fut tiré de ses réflexions lorsque sa douce compagne se mit à lui faire sa toilette avec tendresse. Il ferma les yeux et huma son parfum. Il y a quelques lunes, il aurait grimacé en sentant l'odeur de la mer et du poisson, ainsi que du sable et des plantes qui poussaient en bord de mer, toutes ces odeurs étant celle du Clan du Sable. Mais maintenant, il chérissait cette senteur. Son cœur c'était ouvert eti l avait vu la beauté là où il ne l'aurait jamais imaginé.

Les minutes ralentirent. Le soleil réchauffait les deux amants qui se remettaient tous deux lentement de l'incendie. Bien sûr, ils seraient traumatisés à vie, mais les blessures physiques cicatrisaient. Même si Etoile d'Argile avait perdu son œil, Etoile d'Aurore lui avait prouvé qu'il pouvait resté un meneur digne et respectable. Mais qui pourrait bien le respecté maintenant que tous savaient leur liaison ? Le mâle brun soupira. Il y penserait plus tard. Là, maintenant, il voulait juste profiter. Profiter de cette tranquillité apaisante, en compagnie de l'être qu'il aimait le plus sur terre. Il posa son regard plein d'amour sur elle. Son pelage sable brillait sous le soleil. Son regard vert semblait perdu dans les vagues. Soudainement, elle se leva et s'éloigna un peu, se mettant à se lécher la patte, mais de là où se tenait Etoile d'Argile, il ne pouvait voir ce qui attirait tellement l'attention de son aimé. Il émit un ronron surpris et se leva. Il contourna la féline et remarqua qu'elle saignait.

Il s'accroupit, et se mit à lécher avec tendresse la plaie. L'odeur et le goût du sang le faisait frémir mais il continua à délicatement nettoyer la plaie. Pendant sa période de convalescence, il avait vu les Guérisseuses du Clan du Sable et de la Terre faire le même geste sur les blessés, et il avait beaucoup appris. Lorsque le sang commença à disparaître, il releva les yeux et plongea son regard dans celui de sa compagne.

- Un jour, tous les Clans retrouveront leur grandeur, et la forêt repoussera et redeviendra comme celle que nous avons connus. Ce jour-là, nous ne pourrons plus vivre dans le même Camp, mais nous serons toujours ensemble. Tu seras toujours dans mon cœur ...

Il lui sourit tendrement et lui lécha la truffe avant de s'asseoir, attendant une réaction de sa part. Il savait en son fort intérieur que le moment serait bientôt venu. Bientôt, leur amour serait mit à mal par ces stupides chats qui suivaient bêtement le Code du Guerrier, alors qu'ils ne savaient même pas ce qu'était vraiment le véritable amour.



Merci pour ce magnifique cadeau, ma N'Aurore <3



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfwarriosarriors.forumgratuit.org/
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]   Dim 27 Avr - 13:31

Elle l’entendit venir mais elle ne réagit pas, volontairement. Elle dit semblant d’être trop impliquée dans sa tâche pour remarquer qu’il s’approchait. Mais quand il se plaça devant elle, ce fut impossible de nier sa présence, surtout que son odeur boisée lui remplissait les narines. Elle sentit la chaleur de son visage quand il s’approcha et quand son museau effleura le sien. Elle frissonna quand elle sentit sa langue contre sa plaie de moins en moins douloureuse. L’odeur du sens, devint soudain moins entêtante, bien moins que la sienne, bien moins que son contact et les frissons que celui-ci lui procurait. Cependant elle ne dit rien, se concentrant sur sa blessure, frémissant par moment quand l’un d’eux appuyait trop fort dessus. Peu à peu, le sang se fit moins présent, puis totalement absent. La douleur et le tiraillement avaient Presque totalement disparus et la reine poussa un gémissement de soulagement. Elle tendit le cou et lécha furtivement la truffe de son compagnon, fermant les yeux et ronronnant comme un chaton contre le ventre de sa mère. Etoile d’Argile recula la tête et plongea son regard dans le sien, l’air presque grave.

« - Un jour, tous les Clans retrouveront leur grandeur, et la forêt repoussera et redeviendra comme celle que nous avons connus. Ce jour-là, nous ne pourrons plus vivre dans le même Camp, mais nous serons toujours ensemble. Tu seras toujours dans mon cœur ... »

Si elle avait pu le faire, elle aurait rougit. Elle était gênée par son air grave un peu comme un petit qui se fait réprimander par sa mère. Le coeur de la jeune cheffe s’emballa, battant une chamade folle dans sa poitrine. Tout l'amour qu'elle éprouvait pour lui lui explosa à la figure, si fort qu'elle en frémit. Elle en tremblait presque. Elle avait l'impression que son coeur allait exploser. Elle avait envie de se blottir encore plus contre lui, de sentir sa fourrure contre la sienne. Elle avait envie de son contact, elle avait besoin de son contact. Son regard s'emplit d'une immense tendresse, aussi infini que son amour pour lui. Elle avança son museau du sien, jusqu'à ce que sa truffe effleura la sienne. D'une voix tendre elle murmura lentement :

« - Je t'aime tu sais. Et aussi longtemps que je vivrais, aussi longtemps que je respirerais je t'aimerais. »

Elle sourit tendrement et se laissa tomber sur le flanc, son corps au contact du sable chaud. Sa tête se retrouvait appuyée contre les pattes avant de son compagnon, son corps tout près de lui qui était encore debout. Elle poussa un miaulement joueur et tendre à la fois, plongeant son regard dans le sien.


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥️

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Etoile d'Argile« Chef du clan de la Terre »
Messages : 974
Date d'inscription : 15/02/2012
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1500/2500  (1500/2500)

MessageSujet: Re: Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]   Dim 25 Mai - 15:15

« - Je t'aime tu sais. Et aussi longtemps que je vivrais, aussi longtemps que je respirerais je t'aimerais. »

Etoile d'Aurore venait d'effleurer la truffe du jeune meneur de la Terre, et celui-ci se mit à ronronner de plaisir. Il avait l'impression de revivre les premiers instants innocents de leur amour, et il se délectait de l'instant, aussi fragile et court soit-il. Etoile d'Aurore se laissa choir au sol et sa tête se posa sur les pattes de son compagnon. Celui-ci ronronna de plus belle, ne pouvant contenir son élan de joie. Il se baissa et lécha le front de sa douce compagne. Puis il lui toucha le bout de la truffe. Ses oreilles s'agitèrent et un sourire amusé se dessina sur son visage qui avait retrouvé de sa gaieté d'autrefois. Même si son visage était barré d'une balafre, et que l'un de ses yeux étaient désormais invisibles, il n'en restait pas moins aussi délicat et fin qu'avant l'incendie. Il ne savait pas si Etoile d'Aurore le trouvait beau, lui-même ne s'ayant jamais trouvé de qualités physiques que pouvaient possédés certains mâles puissants de son Clan. Il était bien différent de ces Guerriers au corps musculeux, puissant et taillé pour le combat. Lui possédait un long poil épais, au couleur de l'argile qui recouvrait son territoire. Son unique œil était d'une couleur émeraude, telle une feuille verte sur son pelage d'écorce. Il était plutôt grand et fin, mais n'en restait pas moins doué pour le combat. Son caractère physique le plus singulier chez lui, c'était les petits plumeau noirs suspendus au dessus de ses oreilles : il ressemblait à un lynx depuis qu'il était tout petit.

- Il y a trois adorables chatons dans la Pouponnière de ton Clan. Un mâle et deux femelles. Le petit mâle à des yeux aussi éclatants qu'un coucher de soleil d'été. L'un des femelles à un pelage qui semble aussi doux que les plumes d'un oiseau. La dernière est aussi courageuse qu'une horde de Guerriers.

Etoile d'Argile donna un coup de langue vif sur les oreilles de sa compagne. Petit Esprit, Boule de Foin et Boule de Terre ressemblaient beaucoup à la femelle du Sable. Ils étaient aussi parfaits qu'elle, et avaient chacun hérité d'une de ses nombreuses qualités. Ils étaient bien les petits de la digne chef du Sable, songeait souvent le mâle brun. Même si ses petits ignoraient qu'il était leur père, il les aimait du plus profond de son cœur, et il veillerait toujours sur eux, bien que la frontière de leur Clan les sépareraient certainement jusqu'à la mort.

- J'aimerai tant les connaître d'avantage. Ils sont tellement adorables! Je sais que même si nous ne pouvons pas vivre avec eux, tu restes leur mère et tu les protégeras toujours, n'est-ce pas? J'ai confiance en toi ma chérie.



Merci pour ce magnifique cadeau, ma N'Aurore <3



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfwarriosarriors.forumgratuit.org/
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]   Sam 23 Aoû - 9:08

Un ronronnement doux et sourd à la fois sort de sa gorge. Un ronronnement qui se répand dans ses yeux sous la forme de leurs de tendresses infinies dansant autour d'un feu que moi seule peut voir. Il se transmet à son coeur que j'entends valser maladroitement dans sa poitrine. Son visage se rapproche du mien, je sens son souffle sur mon museau, son haleine qui sent la viande et les herbes médicinales qu'il a ingéré récemment. Son menton effleure le haut de ma tête et quelques secondes plus tard à peine sa langue rapeuse caresse la base de mes oreilles, m'arrachant un ronron de plaisir. Sans que je puisse réagir mon coeur s'accélère brutalement, rejoignant le sien dans les pas incertains de sa folle farandole. Je me sens tellement bien que la douleur causée par ma blessure disparaît presque totalement. Reste seulement un léger élancement, comparable à une flamme fragile qui attend d'être soufflée par le vent marin. Son visage défiguré par le feu s’éclaire du plus beau des sourires et je dois me rappeler de respirer pour ne pas avoir la tête qui tourne.

« - Il y a trois adorables chatons dans la Pouponnière de ton Clan. Un mâle et deux femelles. Le petit mâle à des yeux aussi éclatants qu'un coucher de soleil d'été. L'un des femelles à un pelage qui semble aussi doux que les plumes d'un oiseau. La dernière est aussi courageuse qu'une horde de Guerriers. »

Un nouveau coup de langue m'empêche de lui répondre Bon sang comment fait-il pour me faire perdre mes moyens de la sorte ? A chacune de ses respirations mon coeur chavire comme un bateau mal en point. Essayant de me reconcentrer, je réfléchis à ses récentes paroles. Mes chatons, nos chatons. Ceux que j'ai porté à l'intérieur de mon corps, ceux que j'ai mis au monde seule dans la forêt, ceux que j'ai ramené chez moi, ceux que j'ai présenté comme étant des inconnus, ceux que j’observe de loin chaque jour, la boule au ventre, en me mordant la langue pour ne pas crier au monde entier que je suis leur mère, que je les aime, qu'ils sont ma chair et mon sang.

« - J'aimerai tant les connaître d'avantage. Ils sont tellement adorables! Je sais que même si nous ne pouvons pas vivre avec eux, tu restes leur mère et tu les protégeras toujours, n'est-ce pas? J'ai confiance en toi ma chérie. »

Sans que ce soit volontaire, ses paroles creusent en moi un énorme vide. Je me sens lourde, comme si un poids énorme venait de tomber sur mes épaules. Ca fait mal, vraiment mal. Ne pas pouvoir avec eux mais en même temps être si proche, capable de les toucher... C'est une véritable torture à vivre que je ne peux souhaiter à personne même pas à mon pire ennemi. Je me sens tellement impuissante, un peu comme si j'étais paralysée dans de la boue et j'ai horreur de cela. Je serais prête à tout détruire pour eux jusqu'à mon propre corps. Respirant longuement, profondément je chasse toutes ces pensées songeant que ce n'est pas vraiment le moment de se laisser sombrer dans la mélancolie. J'ai tout contre moi mon bel amour, le plus magnifique des félins de la forêt et je dois en profiter tant que je le peux encore. Me relevant et frottant mon corps contre le sien je murmure :

« - Peut être auras-tu la chance de les rencontrer avant que vous ne repartiez. »

Un sourire un peu plus sincère se dessina sur mon visage. La joie qui m'animait il y a quelques minutes revient progressivement et je regagne mon petit nuage. Tournant autour de mon compagnon, une lueur espiègle dans le regard je lui adresse un sourire charmeur et joueur à la fois. Puis, brusquement, je me jette sur lui et le fait tomber à la renverse dans le sable. Dès que je vois son ventre je me précipite contre celui-ci et me blottit contre lui en ronronnant et riant à la fois, lui donnant des coups de pattes de chaton.
Le vent souffle et disperse au loin nos odeurs mêlées.
Et je me sens bien.


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥️

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aube d'une nouvelle vie [PV : Aurore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [PV]L'aube d'une nouvelle légende
» L'aube d'une nouvelle amitié [PV Argentée]
» À l'aube d'une nouvelle aventure ! [Atlas D. Misushy]
» Yumi Esuki, l'aube d'une nouvelle ère
» [TSW] Test de personnalité de l'Aube Nouvelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wars Melodies :: Clan du Sable-