RSS


« Tremblez car seul votre sang apaisera notre colère. »
 

Partagez | .
 

 Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Flamme Sauvage« Lieutenante du clan du Sable »
Messages : 2672
Date d'inscription : 30/06/2012
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
909/2500  (909/2500)

MessageSujet: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Ven 26 Juil - 16:29

La saison des feuilles nouvelles battaient son plein. A défaut de pouvoir verdir la forêt, elle semblait nous dire de ne pas nous laisser aller, de ne pas perdre espoir, et que, comme la saison des feuilles nouvelles suit toujours la mauvaise saison, la vie suit son cours sans se préoccuper des incidents comme celui qui nous était arrivé. Penser cela me mettait du baume au coeur et me donner du courage. Je gardais le sourire, même si au fond de moi, mon coeur saignait encore quand je voyais les vestiges de l'incendie. Je n'allais pas le montrer, étant donné que le désespoir est contagieux. Mais l'espoir aussi, alors je souriais.
Le camp ne changeait pas, toujours aussi rempli. Une question vint titiller mon esprit : quand le Clan de la Terre sera remis, arrivera-t-on à se séparer et à vivre comme avant ? Il le faudrait bien, mais j'avais l'impression que ce ne serait pas si facile que ça. Je levai ma truffe vers le ciel. Etait-ce vraiment ce que le Clan des Etoiles voulait ? J'avais bien remarqué ce qui liait les deux chefs résidant dans ce camp, mais est-ce que c'était une raison assez valable pour détruire comme ça l'endroit où nous vivons tous et où les guerriers étoiles avaient eux-mêmes vécus ? Je soupirai, trouvant que je me posai trop de questions pour l'heure. Je m'étirai longuement et hélai les guerriers pour la patrouille de l'aube et pour la patrouille de chasse.
Du coin de l'oeil, je vis Etoile d'Aurore sortir de sa tanière. La joie ne débordait pas, bien au contraire. Je ne la voyais pas souvent sortir du camp, elle devait beaucoup se préoccuper d'Etoile d'Argile. Il fallait la bouger un peu, ou elle allait se réduire au rang de fantôme vivant. Déterminée à remonter mon amie, je me dirigeai vers elle avec un sourire.

- Etoile d'Aurore ! Partante pour une partie de chasse ?

Quelques guerriers de la Terre me regardèrent un peu bizarrement, se disant que j'avais une drôle de manière de m'adresser à ma chef. D'un regard appuyé, je leur fis comprendre que ce n'était pas leurs affaires. Je reportai mon attention vers la féline couleur sable. J'aurais pu lui demander de participer à une patrouille de chasse, mais je voulais me retrouver avec ma meilleure amie, surtout si cette dernière n'était pas dans sa meilleure humeur.



Délire:
 

Cadeaux:
 

Ca, c'est moi et anaki. Devinez qui est qui 8D:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Sam 27 Juil - 10:12

Je sentais son souffle tiède sur mon visage. Les yeux fermés, le visage enfouis dans l'épaisse fourrure de son flanc, son odeur rassurante me remplissait les narines. Blottie contre lui, je pouvais enfin passer une nuit entière à ses côtés. Nos corps étaient collés l'un à l'autre comme si nous ne formions plus qu'un seul et même être, une seule et même personne. Comme si notre amour nous avait permis de nous fusionner tant il était puissant. Sans bornes, sans limite, sans fin.

Lorsque j'ouvris les paupières, il dormait encore. Me relevant délicatement, prenant soin de ne pas le déranger dans son sommeil, je m'extirpais de la tanière que nous partageons. Si certains avaient encore des doutes sur notre amour, voilà qui devait les pousser dans leurs idées. Etoile d'Argile avait passé plus d'une lune dans la tanière du guérisseur à cause de son oeil et de ses nombreuses brûlures qui ne guérissaient pas. Voilà à peine quelques nuits qu'il avait enfin pu rejoindre ma tanière pour dormir avec moi. Et je profitai de chacun de ses instants comme s'ils étaient les derniers que je passais avec lui. Car viendrait un jour où nous devrions nous séparer et redevenir ennemi. Viendrait un jour où l'un de nous ne sera plus là pour veiller sur l'autre. Alors profitons mon amour, profitons de ces quelques nuits que l'on nous a accordé ensemble.
M'asseyant sur la granit froid, je prends le temps de lisser mon long pelage crème, ébouriffé par cette nuit que nous avons passé collé l'un à l'autre. Ma couche était trop petite pour accueillir deux chats si bien que nous devions nous serré pour ne pas toucher le sol glacial. Une fois que les poils de mon échine furent lisses, j'allais dire aurevoir à mon compagnon en lui léchant le haut du crâne, entre les deux oreilles puis sorti dehors.

La vue du camp encore en mauvais état me serra le coeur et la pression retomba sur mes épaules. La nuit, quand nous n'étions que tous les deux, mes soucis s'envolaient comme par magie. Mais le jour se relevait à chaque fois, insensible à mes prières. La pierre autrefois grise était noire de suie. Les tanière faites de frondes de fougères et de ronces avaient brulés et n'avait pas encore été reconstruite. Après avoir soignés nos blessures, nous avons passé du temps à chasser pour nourrir les deux clans et les félins les plus touchés par les flammes. La reconstruction des tanières était passé au rang du secondaire. Le camp étant situé dans une trouée dans la falaise, il était essentiellement fait de rocs et de sable, peut de verdure y poussaient. Mais les hautes herbes qui dissimulaient notre entrée n'étaient plus, Tout comme le  tronc d'arbre qui abritait la tanière des anciens. Tout n'était plus que cendres et ravage. Et tout ça à cause de quatre chats. A cause de nous.

« - Etoile d'Aurore ! Partante pour une partie de chasse ? »

Si les guerriers du clan du Sable ne bronchèrent pas, ceux de la Terre jetèrent à ma lieutenante un regard lourd de reproche. Un instant je me demandai pourquoi. Peut être à cause de la familiarité de ces propos ? Qu'importe ça m'était égal. Elle m'avait toujours parlé ainsi et je ne désirai pas que cela change. Je connaissais Flamme Sauvage depuis mes six lunes et nous avions été meilleures amies pendant de longues saisons. Elle avait été ma confidente, mon soutient quand j'allais au plus mal, et moi j'avais été le sien. Jusqu'à ce que je devienne cheffe. Jusqu'à ce que je rencontre Etoile d'Argile. C'était depuis cette rencontre que ma vie avait tourné aux mensonges. Mais je ne le regrettai pas. Enfin ... presque pas. Mon regard se  posa sur la pouponnière où jouaient mes petits. Boule de Terre, Boule de Foin et Petit Esprit se courraient après en riant. Quand ils passèrent devant moi, je ne pus m'empêcher d'effleurer leur minuscule dos de la pointe de la queue, le regard débordant d'amour. Ils ne méritaient pas que je les abandonne. Mais que pouvais-je faire ? Bientôt il serait temps qu'ils deviennent apprentis. Je me fis la promesse d'en former un.

Pour en revenir à la chatte rousse, je n'avais pas chassé avec elle depuis que j'étais cheffe et je me rendis compte que cela me manquait affreusement. J'avais envie de retrouver notre ancienne complicité. Lui souriant, le visage éclairée par une vraie joie, je trottai vers elle, non sans un dernier regard vers mes chatons. Je la rejoignis en quelques enjambées et, après lui avoir effleuré le bout du museau répondis :

« - Rien ne me ferait plus plaisir Flamme Sauvage. »

Ensemble nous gagnâmes la sortie, côté à côté telles deux soeurs, nos épaules se frôlant. Nous avancions du même pas, comme reliées l'une à l'autre par un même fil. Nous laissâmes derrière nous les terres arides de la mer et nous dirigeâmes vers la forêt. Une partie des terres libres n'avaient pas brûlées et restaient assez giboyeuses pour que nous ne mourrions pas de faim. De plus, près du pont de Pierre il y avait un moulin de bipède qui donnait un accès facile à l'eau, parfait pour pêcher. Nous remontions le sentier en silence, regardant le paysage dévasté. Je notai cependant que quelques brins d'herbes recommençaient à pousser et je souris.

« - Cela faisait tellement longtemps que nous n'avions pas chassé ensemble. Au moins un an tu te rends compte ? Une éternité ! Je baissai les yeux au sol. Avant nous le faisions tous les jours. »

| ... Mais ça c'était avant. /meurt/ |


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Flamme Sauvage« Lieutenante du clan du Sable »
Messages : 2672
Date d'inscription : 30/06/2012
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
909/2500  (909/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Sam 27 Juil - 14:24

La meneuse ne répondit pas dans l'immédiat, son esprit dérivant un moment. J'aurais bien voulu pouvoir lire dans les pensées pour savoir ce qui la tracassait. J'entendis des chatons chahutait près de la pouponnière. C'étaient sûrement les seuls à ne pas se faire trop de soucis. Ils avaient trouvés de nouveau compagnons de jeu, et ce n'était pas pour leur déplaire, bien au contraire. Encore d'autres qui vont avoir bien du mal à se séparer... Mon regard se posa de nouveau sur la chef, et remarqua qu'elle s'approchait de moi, avec un grand sourire. Celui-là n'était pas faux, et ça me fit un immense plaisir de la voir de nouveau comme ça. Cette partie de chasse, c'était aussi pour qu'elle oublie tous ses soucis. On ne se retrouvais pas comme lieutenante et chef, mais comme deux amies qui se retrouve enfin. Pourvoir se couper de tout ça, c'était juste un besoin pour nous deux.

- Rien ne me ferait plus plaisir Flamme Sauvage.

C'était la même chose pour moi, mon amie. Ensemble, nous sortîmes du camp, côté à côté. Je retrouvais la complicité qui m'avait tant manqué. Et les autres pouvaient penser ce qu'ils voulaient d'elle, je m'en fichais. Il fallait juste qu'ils gardent ça pour eux s'ils ne voulaient faire office de grattoir pour mes griffes. Nous entrâmes dans la forêt, laissant toutes nos responsabilités à la plage. L'état de notre habitat faisait toujours aussi peine à voir. La cendre recouvrait toujours le sol. Il n'avait pas beaucoup plu depuis l'incendie, et c'est ce dont avait besoin la forêt pour se remettre. Même mieux, c'était d'une tempête dont on avait besoin. Pas un ouragan qui déracinerait les arbres, mais un vent assez puissant pour nettoyer la forêt de toutes ses cendres. Elle pourrait enfin respirer comme avant.
Peu à peu, les arbres morts laissaient place à des arbres en meilleur état, et l'herbe grillées n'était pas recouverte par les cendres. Cette partie de la forêt avait été assez épargnée par les flammes. Si on voulait trouver du gibier en quantité suffisante, c'était ici qu'il fallait chercher. Et principalement, à proximité du cours d'eau. Je connaissais un peu cet endroit, mais je n'avais pas vraiment l'habitude d'y aller. Je reconnus quand même le Moulin Abandonné. Depuis le temps que je voulais vérifier s'il ne servait pas de refuge à rongeur... Surtout qu'il était situé à côté du cours d'eau. C'était sûrement utile aux Bipèdes.

- Cela faisait tellement longtemps que nous n'avions pas chassé ensemble. Au moins un an tu te rends compte ? Une éternité !... Avant nous le faisions tous les jours.

Je souris et levai ma truffe vers le ciel, comme si je pouvais voir dans les nuages les moments passés avec Etoile d'Aurore. C'était tellement nostalgique. Me retrouvant en pleine forêt avec elle, rien que toutes les deux, me donnait l'impression de me rajeunir énormément. Je commençais à parler comme une vieille moi... Ma truffe au vent, je sentais les fumets du gibier se trouvant dans les parages. mes oreilles étaient attentives au moindre bruit, et je repérai un bruit sur ma gauche. Mon sourire s'agrandis et je lançai un regard vers ma meneuse. Une lueur de défi y brillait.

- Je crois que c'est le moment de recommencer nos concours de la meilleure chasseuse.

Je n'attendis même pas qu'elle réponde, et me bondis sur le pauvre écureuil qui n'avait rien demandé à personne. Il aurait mieux fait de ne pas se réveiller ce matin... D'un coup de dent, je lui brisai la nuque et le pris dans ma gueule. Je tournai la tête vers mon amie, avec un regard qui sous-entendait bien : Un point pour moi.



Délire:
 

Cadeaux:
 

Ca, c'est moi et anaki. Devinez qui est qui 8D:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Sam 27 Juil - 15:06

Le bruit de la rivière vint colorer le silence. Le chant des oiseaux étant inexistant, le grondement du cours d'eau jaseur était le bienvenue. Quand nous arrivâmes devant le pont de pierre, le Moulin Abandonné se situait en face de nous. Nous n'avions plus qu'à traverser. L'odeur du bois pourri m'assaillit les narines en plus des fragrances de l'humus, de l'eau clair et du gibier. Enfin une zone de la forêt qui était restée intacte, comme dans nos souvenirs. Une bouffée de nostalgie m'envahit et je ne sus dire si c'était le fait d'être à nouveau seule avec mon amie d'enfance ou le fait d'avoir devant moi le seul endroit épargné de toute la forêt. Bien que nous soyons désormais plus distante l'une envers l'autre à cause de nos rangs elle ne m'avait jamais abandonnée, toujours soutenu. Quand j'étais devenue lieutenante elle avait été la première à crier mon nom, et quand j'avais du quitter la tanière des guerriers pour rejoindre celle du chef j'avais eu peur de ne plus sentir sa présence à mes côtés. Elle n'avait jamais fait de différence, elle n'avait jamais été jalouse, elle avait toujours été la meilleure amie qu'on rêvait d'avoir. J’espérais seulement que j'étais à la hauteur d'une telle personne.

Elle sourit et je fis de même, ravie d'être ici enfin. Elle regarda le ciel et quand elle regarda autour d'elle je lus dans ses yeux qu'elle avait flairé quelque chose. Laissant mon instinct agir de lui même, je me tournais silencieusement vers les fougères qui bruissaient à quelques pas à peine. Là un écureuil au pelage roux se tenait sur ses deux pattes arrières, sa queue en panache dressée fièrement. Elle étira son sourire et me regarda une lueur malicieuse dans les yeux. D'une voix pleine de défi qui m'avait tant manquée elle me dit :

« - Je crois que c'est le moment de recommencer nos concours de la meilleure chasseuse. »

Et elle bondit. Comme une machine à tuer elle se fondit entre les taillis. Ses talents de chasseuse m'avait toujours impressionnée. Bien que je ne sois pas en rade par rapport à elle j'étais toujours époustouflée par sa rapidité et son agilité. Son corps roux devenait une flamme dévorante, aussi dévastatrice que celle que nous avions affrontés il y a maintenant plusieurs lunes. Elle se releva, le rongeur inanimé pendant entre ses mâchoires. Elle avait une point d'avance mais je n'allais pas me laisser faire. Des vieilles émotions que j'avais oubliée, un esprit de compétition enterré resurgirent de leur tombe. Cette journée, en plus de me détendre, de me permettre d'oublier le reste faisait ressurgir l'ancienne moi, celle qui riait pour rien, celle qui avait fini par oublier ces regards noirs qu'on lui lançait. Celle qui était heureuse. Peut être était-il temps que je le redevienne. Regardant au delà d'elle, je dressai l'oreille et ouvris la gueule pour mieux percevoir les effluves estivales. M'avançant vers elle d'un pas de velours, je m'arrêtai à deux longueurs de queue de renard, les muscles tendues regardant un point fixe derrière elle. Ou plutôt au dessus d'elle. Prenant mon élan, je me mis à courir, puis me ramassant sur moi même je bondis alors que je n'étais plus qu'à quelque centimètre d'elle. Mes pattes avant se tendirent et mes griffes se plantèrent dans la queue d'une grive dodue. L'entrainant au sol avec moi, je souris.

Sauf que je n'avais pas prévue qu'elle soit en dessous de moi. Je n'avais pas prévue qu'elle ne s'écarterait peut être pas. Entrainée par mon élan, je m'écrasai au sol, la renversant au passage. Le choc ne fut pas très douloureux, mais mon pelage était couvert de terre. Sous ma patte avant, l'oiseau était là, mort tué par la chute. Je ne me levai, me contentant de redresser la tête et de la regarder les yeux ronds, avant d'éclater de rire.


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Flamme Sauvage« Lieutenante du clan du Sable »
Messages : 2672
Date d'inscription : 30/06/2012
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
909/2500  (909/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Sam 27 Juil - 17:22

Je n'eus pas besoin d'autre argument. A peine ma démonstration terminée, la voilà qui avait déjà repéré une proie. La gueule entrouverte, les oreilles attentives, je la regardais faire. Elle avait aussi droit de montrer tout son talent. Elle se tapie au sol et rampa d'un pas silencieux, un pas de tueuse. Elle était proche de moi, et se tenait prête à bondir. Je restais complètement immobile. Si une personne extérieur nous regardait, elle pourrait penser que la meneuse allait me sauter dessus, crocs et griffes découverts. Mais je savais très bien ce qu'elle faisait. Elle banda les muscles de ses pattes arrières, et les détendit d'un geste souple. Son bond était magnifique, un vrai éclair crème. Si mon atout était ma rapidité et mon agilité, son atout à elle, c'était la détente de ses pattes et sa vivacité. Elle avait toujours bondi plus haut que moi, ce qui n'avait pas manqué de me frustrée pendant un moment. Maintenant, j'étais surtout fière d'être plus rapide qu'elle. Les griffes de la meneuse épinglèrent la queue d'une grive qui avait eu la très mauvaise idée de venir là. Un nouveau fumet vint me chatouiller les narines. Une musaraigne bien téméraire était sorti d'un buisson et trottinait dans les herbes. Un sourire s'esquissa sur mon museau, et je pris la position pour fondre sur ma proie. J'allait détendre mes pattes, quand un poids s'abattit sur mon dos et me coupa le souffle. Ah, je crois qu'Etoile d'Aurore est retombée.

- Eh, c'pas du jeu ça !

Je m'extirpai de sous sa fourrure, et m'allongeai sur le flanc en regardant la musaraigne se mettre en vitesse à l'abri. Un sourire se dessina sur mon visage. Il s'élargit de plus en plus, jusqu'à ce que, parfaitement synchronisée, nous éclatâmes de rire. Ca faisait un bien fou d'entendre à nouveau son rire. On ressemblait à deux chatonnes qui était fière de leur bêtise. Je retrouvai mon calme rapidement, mes yeux ayant repérer des plumes se posai sur une branche juste au-dessus de moi. Je me remis sur mes pattes, mais restai accroupie. Je sautai, plantant mes griffes dans l'écorce de l'arbre. Discrètement, je me mis sur la branche. Elle était assez large pour que je puisse y bouger comme je le voulais. A pas de loup, je m'approchai du moineau, et d'un mouvement rapide, j'attrapai l'oiseau entre mes crocs et lui brisa la nuque. Je redescendis de la branche et posai ma victime avec l'écureuil.

- Dis-moi, comment va Etoile d'Argile ?

Reparler de ça faisait revenir nos responsabilités de lieutenante et de chef, mais ce n'était pas pour ça que j'avais posé cette question. C'était ma façon de lui dire : Vas-y, parle moi de ce que tu caches. Je ne te jugerai pas moi.



Délire:
 

Cadeaux:
 

Ca, c'est moi et anaki. Devinez qui est qui 8D:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Sam 27 Juil - 18:46

En enfance nous étions retombée en enfance. J'avais l'impression de revivre nos entrainements aux combats, nos parties de chasses alors que nous n'étions que des simples novices. Quand notre principale soucis était de savoir qui irait à l'assemblée et qui devrait nettoyer la tanière des anciens. Quand je devais le faire, je me débrouillais toujours pour qu'elle le fasse avec moi, et inversement quand c'était son tour. A deux nous formions une belle équipe, soudée et complémentaire. Si je sautais haut, elle elle courrait vite. ça avait toujours comme ça. Les qualités de l'une comblaient des les défauts de l'autre. A croire que nous étions faites pour nous entendre. Et tout cela je l'ai vu dès que mon regard s'est posé sur elle.

Je la regardai monter à l'arbre silencieuse comme le vent. Ne me laissant pas déconcentrer, je partis moi aussi à la recherche d'une proie. Au creux des racines, j'aperçus une feuille qui remuait. Un rongeur au pelage couleur de terre apparut. Un campagnol ! M’aplatissant au sol, j'avançais en silence. Je n'étais pas habituée à chasser sur un sol aussi dur que celui-ci. Les rongeurs que nous attrapions sur la plage étaient rare et le sable étouffait plus facilement le bruit de nos pas. Et puis je n'étais pas habituée à traquer les proies tout court. J'avais passé la plupart de ma vie sur les rochers ou dans l'eau à guetter les poissons argentés. C'étaient de ça que nous nous nourrissions. C'était une vie rude car à cause de cette habitude notre territoire était plus petit que les autres. Mais Etoile d'Argile m'avait appris et conseillé à de maintes reprises et à présent, je me débrouillai bien mieux. Je ventre rasant le sol, la queue tendue pour ne pas qu'elle fasse bruisser les feuilles je m'approchai. Quand il fut assez proche pour que je l'atteigne d'un saut je m'arrêtai retenant mon souffle. Le vent soufflait dans mon dos si bien qu'il ne me sentit pas venir. De plus il était bien trop occuper pour ça. Pressant sur mes puissantes pattes arrières, je plantai mes griffes dans sa chair tendre et le tuai d'un de patte habile. Il ne poussa pas un cri il ne souffrit pas. Remerciant le Clan des Etoiles pour cette proie je la déposai au même endroit que ma grive et l'écureuil ainsi qu'un moineau qu'elle venait d'attraper.

« - Dis-moi, comment va Etoile d'Argile ? »

Je sursautai, de manière à peine perceptible puis me raidis. Je le regardai un long moment une lueur paniquée dans le regard. Elle savait bien sûr tout le monde savait. Tout la forêt était au courant. Je dus retenir un rire d’amertume. Nous étions vraiment obligé de parler de ça ? Enfin bon je ne pouvais éviter la questions. Je ne savais pas si elle s'inquiétait de son état de santé ou d'autre chose. Me contentant d'une réponse évasive je lâchai d'un ton distrait :

« - Il va bien, ses brûlures sont guéries et il a pu quitter la tanière du guérisseur. Et puis je trouve qu'il se débrouille très bien avec son oeil en moins. »

Je lui souris pour lui faire comprendre que tout allait bien. Mais c'était inutile elle me connaissait trop bien. Changeant de sujet je lui dis qu'une voix légère qui sonnait fausse :

« - On descend près de la rivière, on pourra peut être attraper du poisson ? »


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Flamme Sauvage« Lieutenante du clan du Sable »
Messages : 2672
Date d'inscription : 30/06/2012
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
909/2500  (909/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Lun 29 Juil - 13:40

Je l'avais prise au dépourvu, ça se voyait comme la truffe au milieu du museau. La question semblait la mettre mal à l'aise. Si elle pensait me le cacher, elle se fourrait la griffe dans l'oeil. Elle pouvait berner les autres mais pas moi. Après tout, j'avais passé la majeure partie de ma période d'apprentie à observer, puisque mon mentor pensait qu'une solitaire ne valait pas plus que ça. J'attendis sa réponse, et elle savait très bien que je ne bougerai pas tant que je ne l'aurais pas eu.

- Il va bien, ses brûlures sont guéries et il a pu quitter la tanière du guérisseur. Et puis je trouve qu'il se débrouille très bien avec son oeil en moins.

Sa réponse était trop vague pour moi, mais je gardai un air neutre. Trop neutre peut-être. Ce n'était pas vraiment son état physique qui m'intéressait, mais plutôt son état psychologique, et celui d'Etoile d'Aurore aussi en passant. Elle tenta de me rassurer avec un sourire, mais elle vit bien dans mon regard que c'était trop faux pour être vrai. Visiblement mal à l'aise, elle lança en espérant que j'abandonnerai la partie :

- On descend près de la rivière, on pourra peut être attraper du poisson ?

J'acquiesçai avec un sourire. Mais je n'oubliais pas ce que je voulais pour autant. Si ce n'était pas maintenant, ce sera plus tard. C'est comme à la chasse, il faut juste attendre le bon moment pour agir. La rivière était toute proche. J'avais pris mon écureuil et mon moineau dans la gueule, et elle avait pris sa grive et son campagnol. Nous les déposâmes à une longueur de queue du bord, près d'un buisson. Je m'approchai au-dessus de l'eau et remarquai assez rapidement le mouvement d'un poisson. Y a pas à dire, c'était vraiment la pêche qui nous collait le plus à la peau. Je levai doucement la patte au-dessus de la matière aqueuse, et rapide comme l'éclair, je la plongeai pour éjecter le poisson de son habitat. Il atterrit sur la terre ferme et frétilla comme un beau diable. Je lui arrachai la tête pour qu'il se tienne tranquille et le posa à côté de mon butin. Du coin de l'oeil, je vis ma meneuse à l'oeuvre elle aussi.

- Manque plus que les rochers, et c'est bon, on est revenu une dizaine de saisons en arrière !



Délire:
 

Cadeaux:
 

Ca, c'est moi et anaki. Devinez qui est qui 8D:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Ven 2 Aoû - 13:11

Elle acquiesça et sourit. Me détendant un petit peu, je ne me fis pas d'illusion : elle reviendrait à la charge plus tard. Je ramassai mes proies et m'avançais au bord de l'eau. Plus nous nous approchions, plus le sol devenait boueux. Je relevai la tête pour ne pas que les prises trainent dans la gadoue. Je les posai près des siennes, à l’abri d'un buissons. Puis je la rejoignis sur le bord de l'eau. Mes pattes trébuchaient sur les galets qui tapissaient le bord de l'eau. Fixant la surface guettant un éclair argenté. En apercevant mon reflet je ne me reconnus pas. Mes yeux étaient cernés et les traits de mon visage tirés par la fatigue et l'inquiétude. Mes beaux yeux avaient perdus le éclat et j'avais l'air infiniment triste. Secouant la tête pour chasser cette image affreuse je me demandai qu'elle image de moi même je renvoyais aux autres. Je devais être pathétique à chacun de mes mouvements. Comment mes petits pouvaient-ils être fière de leur mère qui les avait abandonnés puis qui se laissait sombrer dans la dépression. Je devais me reprendre pour eux, pour être à la hauteur de la mère qu'ils souhaitaient. Je devais leur faire honneur.

Retournant mon attention sur le cours tumultueux de la rivière, je plongeai la patte dans l'eau limpide et, d'un geste rapide, faisait jaillir un poisson de l'eau dans un millier de gouttelettes scintillantes. Bondissant en l'air, je l'attrapai entre mes griffes et le fis chuter au sol, la tête contre un rocher. Le choc le tua sur le coup, et je le ramassai entre mes crocs pour l'emmener près de notre réserve. Je constatai que Flamme Sauvage avait elle aussi pêcher un poisson qui reposait contre son écureuil. Retournant près du cours d'eau je m'assis à nouveau à côté d'elle l'esprit concentré sur la chasse pour éviter de penser à autre chose.

« - Manque plus que les rochers, et c'est bon, on est revenu une dizaine de saisons en arrière ! »

Je levai la tête et lui souris. Oui, si nous étions sur les rocher on aurait pu croire que nous étions de nouveau novice et nous avions le temps de nous amuser. Mais aujourd'hui nous sommes respectivement cheffe et lieutenante et nous ne pouvions plus nous permettre de passer des journées à vagabonder en quête d'aventure sur les territoires libres. Aujourd'hui nous avions deux clans à gérer pour un seul territoire et cela fait beaucoup. Nous devions nous abandonner dans cet effort sans fin si nous voulions survivre. Nous ne devions pas perdre de temps en futilité pourtant si agréable à nos esprits meurtris. Prenant conscience que je fixai l'arbre de l'autre côté de la rive depuis une bonne minute je lui répondis d'une voix un peu nostalgique :

« - Oui c'est sûr. J'aimerais bien pouvoir retourner en arrière. Je baissai la tête fixant le sol. Cela permettrait de ne pas refaire les mêmes erreurs. »


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Flamme Sauvage« Lieutenante du clan du Sable »
Messages : 2672
Date d'inscription : 30/06/2012
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
909/2500  (909/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Lun 5 Aoû - 20:58

La meneuse m'offrit un magnifique sourire, un vrai, un qui réchauffe le coeur et met en confiance. Pas un faux qui inquiète et qui sent pas bon. Je le lui rendis avec plaisir, avant de plonger mon regard vers le cours d'eau. Je voyais la silhouette de quelques poissons, mais aucuns ne semblait près à passer ses branchies à proximité de la surface. Si ça se trouve, c'est pas si bête que ça un poisson. Leur instinct devait compenser la quasi inexistence de leur mémoire. Je me rappelais avec émotion le jour où j'avais exposé cette théorie à mon amie, sur les Rochers. Nos entraînements étaient finis et comme d'habitude, on était parties à l'écart chasser toutes les deux. Notre endroit préféré avait toujours été les Rochers. Dès qu'on avait su nager, on y était allé, depuis le temps qu'on lorgnait dessus. C'était tellement tranquille et désert que c'en était devenu notre petit repère. On était enfin débarrassées des adultes et leur préjugés. On pêchait de beaux poissons argentés, et on les regardait frétiller sur la pierre chaude, laissant ses écailles miroiter au soleil. Le soir, on restait là pour regarder le soleil se lever. Au contraire, il mettait déjà arrivé d'y aller en pleine nuit pour ne pas louper le lever de soleil. Tous ces bons souvenirs étaient magiques pour moi. Je ne dirai pas que je les regrette, parce que le temps passe et que les choses bougent, hors de notre contrôle. Ils constituent de merveilleux souvenirs, à jamais gravés dans ma mémoire, et pour rien au monde, je ne voudrais les oublier, même si ça me faisait prendre conscience que le temps présents est une calamité à côté. Justement, ça me permet de garder les pattes sur terre, en me rappelant de ne pas me reposer. Je suis convaincue que si je porte assez d'efforts au quotidien, ces bons jours reviendront.
Je sortis de mes pensées en voyant un mouvement dans l'eau. D'un geste leste, je fis sauter le poisson bien haut, avant de lui arracher la tête et de le lancer à côté de mes autres victimes. Du coin de l'oeil, je vis ma meneuse émerger à son tour. Elle aussi avait dû se plonger corps et âme dans ses souvenirs... Enfin pas le corps, quand même pas. D'un voix nostalgique, elle annonça :

- Oui c'est sûr. J'aimerais bien pouvoir retourner en arrière. Cela permettrait de ne pas refaire les mêmes erreurs.

Je faillis tomber à l'eau en entendant ça. Ce genre de réflexion m'énervait plus qu'autre chose, je pensais qu'elle le savais. Ou alors, ma psychologie avait changée depuis le temps. Ce n'est jamais nous qui remarquons un quelconque changement dans notre comportement... Je me redressai et la regardai droit dans les yeux.

- Je t'interdis de dire ça ! Qui te dit que tu n'as pas fait les bons choix ? Si ça se trouve, en changeant le passé, tu aurais empirer la situation ! Quand on prend une décision, on l'assume jusqu'au bout. Ce sont les erreurs qui nous font avancer, il n'y a aucune raison d'en avoir honte !

Je me tus, la gorge sèche. J'avais débité ma tirade avec émotion. Je la regardai sans rien dire pendant un petite moment, afin de reprendre mon souffle. J'espérais ne pas l'avoir blesser en disant ça, mais ce n'était pas dans mon tempérament de faire dans la dentelle. A quoi ça sert d'y aller avec des manières et de tourner autour du pot ? Quand on veut se faire comprendre, on le dit haut et fort, sans détour. D'une voix plus douce, j'ajoutai avec un regard chaleureux :

- On a qu'une seule vie. Ne la gâche pas avec des réflexions inutiles de ce genre.



Délire:
 

Cadeaux:
 

Ca, c'est moi et anaki. Devinez qui est qui 8D:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Dim 18 Aoû - 15:53

Juste après avoir prononcé ses paroles, je remarque que le visage de Flamme Sauvage change. Je me maudis, comment ai-je pu oublier qu'elle déteste les gens qui s'apitoie sur leur sort ? Je me mords la langue furieuse envers moi même. Elle va me sermonner comme elle le faisait quand nous étions apprentie. Cela arrivait souvent il est vrai. Malgré ma gêne je dois me retenir de sourire. Elle au moins elle n'a pas changé. Elle est une personne fixe, immuable qui restera toujours la même, un poteau planté bien profondément dans le sol. Et cette idée est rassurante. Pourtant je subis son regard qui c'est un peu durcis. Je frissonne de manière à peine perceptible et rabats mes oreilles en arrière guettant la remontrance qui ne tarde pas.

« - Je t'interdis de dire ça ! Qui te dit que tu n'as pas fait les bons choix ? Si ça se trouve, en changeant le passé, tu aurais empirer la situation ! Quand on prend une décision, on l'assume jusqu'au bout. Ce sont les erreurs qui nous font avancer, il n'y a aucune raison d'en avoir honte ! »

Au moins elle est toujours aussi directe. Je ne réplique pas attendant la suite. C'est toujours comme ça. Je déprime et elle me tance vertement. Mais même si ça sonne comme des remontrances, ses remarques me remontent toujours le morale. Elle a toujours su quoi dire pour me rassurer et pour garder mon moral stable. Je ne pourrais jamais la remercier assez pour toutes les fois où elle a séché mes larmes. Surtout comparé aux rares fois où j'ai séché les siennes, parce qu'elle ne pleurait jamais.

« - On a qu'une seule vie. Ne la gâche pas avec des réflexions inutiles de ce genre. »

Cette fois ci je trouve la force de planter mon regard dans le sien. Une parte colère s'allume en moi en même temps qu'une envie de la faire taire. Comment pourrais-je arrêter de regretter mes erreurs ? Comment pourrais-je cesser d'avoir honte d'avoir abandonné mes propres enfants ? Cela reviendrait au même que de les abandonner une deuxième fois et je ne peux m'y résoudre. Comment pourrais-elle comprendre ce que ça fait de devoir annoncer à tout le monde que ces petits ne sont pas de toi, qu'ils ne sont pas sortis de ton propre corps ? J'aurais pu mourir en les mettant au monde et voilà que... Je baisse précipitamment la tête pour qu'elle ne voit pas mes larmes. Je sors les griffes et les fait crisser contre la pierre. Je bouillon de rage, mais ce n'est pas contre elle. C'est contre moi. Si il y a sur terre une personne que je déteste c'est bel et bien moi et personne d'autre. Je suis la pire personne que cette forêt est connue, pire encore que mon père. Quelle sorte de mère suis-je pour renié mes chatons ?

« - Et si ces décisions gâchent la vie d'autres personnes ? Ne devrais-je pas m'en vouloir à ton avis ? Tu penses que je devrais faire comme si rien ne s'était passé, comme si je m'en fichais ? »

J'ai parlé d'une voix froide chargé de haine et de sanglots contenus. Elle n'a rien fait ce n'est pas sa faute. C'est uniquement la mienne. Mais voilà j'ai besoin que ça sorte pour me sentir mieux.


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Flamme Sauvage« Lieutenante du clan du Sable »
Messages : 2672
Date d'inscription : 30/06/2012
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
909/2500  (909/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Mar 20 Aoû - 15:23

Avec un sourire, j'essayais de me rappeler de la dernière fois où je l'avais "disputée". Au plus tard, avant sa nomination de chef. Je n'en avais plus trop eu l'occasion après, et il y avait des moments où j'aurais beaucoup aimé le faire. J'avais toujours été fière d'être capable de lui remonter le morale. Je me sentais utile, et en retour, je savais que je pouvais compter sur elle pour me remonter le morale ou pour me dire quoi faire. Même si je n'avais pas pour réflexe d'appeler au secours dans ces cas là.
Elle qui jusque là n'avais pas -osé ?- croisé mon regard, planta ses yeux émeraude dans les miens. Une lueur de colère brillait au fond de ses iris. D'un côté, c'était prévisible, je la connaissais assez pour savoir ses modes de pensées, mais justement, ça m'étonnait de la voir autant énervée. Mais ce n'était pas tout, quelque chose d'autre la préoccupait. Si elle était réellement en colère, elle m'aurait déjà craché dessus en sortant les griffes. Au lieu de ça, elle avait baissé la tête brusquement, et j'avais surpris le mouvement de ses griffes. Ca, ce n'était pas de la colère, et je parlais en experte. Elle me décocha une réponse glacée, emplie de ressentiments.

- Et si ces décisions gâchent la vie d'autres personnes ? Ne devrais-je pas m'en vouloir à ton avis ? Tu penses que je devrais faire comme si rien ne s'était passé, comme si je m'en fichais ?

Je commençais à mieux la cerner. Ce qui était sûr, c'était que ce n'était pas moi la cause de sa pseudo-colère. Ces mots n'étaient pas assez violent pour que ce soit le cas. Et elle n'aurait pas baissé les yeux non plus. Je la connaissais plus fière que ça. Non, ce qu'elle faisait, c'était une confession. Elle cherchait à faire sortir quelque chose, mais en même temps, elle n'en avait pas le courage. Je restai silencieuse un moment, jusqu'à ce qu'elle se décide finalement à relever la tête.

- Je n'ai jamais dit qu'il fallait ignorer ses erreurs. Il faut juste les assumer et essayer de les réparer. Encore faut il que ce soit de ton pouvoir.

Je m'avançai vers elle et passai ma queue sur ses épaules d'un geste réconfortant. En faisant cela, je l'encourageai également à ouvrir un peu son coeur. Elle, elle n'est pas comme moi. Moi, ça ne m'a jamais fait du bien de parler. Raconter ne sert à rien, il faut juste agir. Mais ce n'est pas son cas. Elle, elle a besoin qu'une personne l'écoute. J'avais toujours tenu ce rôle, et je n'allai pas me défiler. Surtout en ce moment.

- Commence déjà par sourire. Faire cela témoigne de ton courage, et tu es courageuse.



Délire:
 

Cadeaux:
 

Ca, c'est moi et anaki. Devinez qui est qui 8D:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Sam 31 Aoû - 14:10

« - Je n'ai jamais dit qu'il fallait ignorer ses erreurs. Il faut juste les assumer et essayer de les réparer. Encore faut il que ce soit de ton pouvoir. »

Elle s'approcha de moi et doucement, effleura mes épaules de sa queue. Je me sentis comme une chatonne qui se fait réconforter par sa mère et cela est étrangement gênant. Je détourne la tête incapable de la regarder en face. Après ce que j'ai fait, je ne mérite pas de la regarder elle si respectueuse des règles si ... parfaite. Elle était un vrai modèle. Elle était ce que j'aurais toujours voulu être. Fière et forte, indépendante elle n'avait besoin de personne, tout mon contraire. Mais ... si j'étais aussi indépendante je ne serais plus vraiment moi. Hors, je m'étais toujours battue pour qu'on m'aime pour ce que j'étais par pour ce qu'on voulait que je sois.

« - Commence déjà par sourire. Faire cela témoigne de ton courage, et tu es courageuse. »

Toujours incapable de la fixer dans les yeux je me détournai vers la rivière laissant mon regard se perdre dans les flots tumultueux de la rivière. Je luttai pour contenir les larmes qui menaçaient de rouler sur joues. Je sentais un grand vide en moi. Un vide que rien ne pourrait jamais remplir. Ses paroles me faisaient souffrir mais elle ne pouvait pas se rendre compte à quel point. Je me sentais honteuse misérable et malgré son ton avenant j'avais envie de la repousser. Comment pourrais-je me prétendre courageuse après ce que j'ai fait ? Ce serait le pire des mensonges envers moi même. Je ne pouvais me résoudre à m'abaisser à cela. Même si en ce moment même je me haïssais j'étais sûre que je valais mieux que ça. Laissant la haine, la honte et le regret s'emparer de moi je continuai fixer l'eau sentant à peine la caresse du vent sur mon pelage. Après quelques minutes de douleur profonde et pure je me repris. Je rentrai mes griffes et chassai toute émotions de mon visage. Je pris une profonde inspiration laissant l'air froid remplir mes poumons et me tournai vers elle le regard vide de sentiments douloureux. Il fallait que je sois forte pour eux, pour mon compagnon et pour moi. Je lui lance un sourire qui se veut sincère et finalement lâche d'un ton détaché :

« - Seulement vois-tu ce n'est pas aussi simple. »


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Flamme Sauvage« Lieutenante du clan du Sable »
Messages : 2672
Date d'inscription : 30/06/2012
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
909/2500  (909/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Dim 8 Sep - 17:47

La meneuse se dégagea doucement de mon étreinte, et s'approcha de la rivière pour y planter son regard et y perdre ses pensées. Elle avait l'air d'un frêle chaton comme ça. Elle avait toujours été comme ça, à douter d'elle et à se poser toutes sortes de questions que moi je préférai ignorer. Moi je faisais les choses comme j'en avais envie, comme je le voulais, et j'acceptai ce qui pouvait arriver ensuite. Elle, c'était comme si elle ne voulait pas se risquer. Elle se torturait l'esprit, et ensuite elle se décidai. Et généralement dans ses cas-là, on fait des erreurs et on regrette. Les regrets... Si il y a bien une chose que je n'aime pas, c'est de regretter. Mais à un moment ou à un autre, on finit toujours pas s'y trouver confronter. Je regardai la chatte couleur sable fixait intensément la surface miroitante. Depuis qu'elle était passé chef, elle se dénigrait. Elle se croyait être une mauvaise personne. Pourtant, ce n'était pas le cas. La personne qui m'avait tirer de ma solitude ne pouvait pas être mauvaise, et sûrement pas du jour au lendemain. Je la vis relever la tête, prendre une grande inspiration pour se calmer, pour finalement me faire face. Son visage était vide. Cacher ce qu'on ressent, c'est mon truc d'habitude. Ca ne lui allait vraiment pas. Elle tente un pauvre sourire et me dit d'un ton détaché :

- Seulement vois-tu, ce n'est pas aussi simple.

Mon coeur se serra, et cette fois, je laissai mes yeux exprimaient la tristesse que je ressentais. Je n'avais pas envie de le cacher. Pour la première fois, j'avais l'impression de ne pas la comprendre. J'avais toujours su cerné ses problèmes, et l'aider à les surmonter, mais là, je sentais qu'il me manquait quelque chose. Ce qu'elle pensait m'échappait. Je soupirai, je devais vraiment être une mauvaise amie pour ne pas trouver le problème. Et dire que je me disais sa meilleure amie qui la connait sur le bout des griffes, je faisais pâle figure. Mais bon, la meilleure façon de savoir, c'est toujours de demander, non ? Je plantai mes yeux ambres dans les siens, déterminée à éclaircir la situation, et lui dit :

- Alors explique moi, puisque je ne peux pas cerner cette chose compliquée que tu caches.



Délire:
 

Cadeaux:
 

Ca, c'est moi et anaki. Devinez qui est qui 8D:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Jeu 26 Sep - 18:33

Dans ses yeux une grande tristesse s'allume. Brusquement, un voile opaque de douleur et de regret les recouvrent et mon coeur se serre. Je ne veux pas lui faire de peine mais j'ai tellement de mal à en parler. J'aimerais lui expliquer que j'en ai assez de devoir toujours m'appuyer sur les autres que j'aimerais avoir plus confiance en moi mais que je ne sais pas comment faire. J'aimerais m'envoler par moi même, et enfin arrêter de trembler du jugement qu'on pourrait porter sur moi. J'aimerais tout simplement devenir un peu plus indépendante. Mais j'ai toujours vécu pour les autres. Aujourd'hui suis-je encore capable de changer radicalement ? J'aimerais être comme elle, forte et indestructible, droite et fière. La meilleure des meilleures, l'élite. Elle est une étoile scintillante, illuminant de son vif éclat mon coeur blessé. En ce moment même, je suis ne proie à des sentiments plus que contradictoire je dirais... déchirant. Oui c'est cela. Je me sens déchirée entre les deux choix qui s'offrent à moi. Le premier est de tout simplement m'ouvrir à elle comme je l'ai toujours fait et d'accepter le fait que je sois trop faible pour garder mes soucis pour moi. Le seconde est de rester fermé dans ma coquille, cette protection que je me suis construite mais qui, en ce moment même se fissure de toute part et se prépare à se briser. Je cligne des yeux plusieurs fois pour éviter que les larmes reviennent. Détournant une nouvelle fois la tête je fixe les galets qui effleurent mes coussinets. Leur morsure froide me fait frissonner. Brusquement je me rends compte que cela fait désormais un an que je vis seul, comme elle. Depuis que je suis cheffe nous avons vécu chacune de notre côté loin de l'autre et je n'ai confié mes secrets à personne. Il n'y avait qu'Etoile d'Argile qui les vivait avec moi. Ces quatre saisons ont été chaque jour une torture nouvelle, une souffrance plus profonde. Non, plus jamais je ne souhaite vivre ça. Me confier, partager ma douleur ne signifie pas que je suis faible. Forte, je le suis et je vais le prouver. Mais si je suis forte ce n'est pas pour moi mais pour les autres. C'est dans les yeux de ceux que j'aime que je puise cette énergie qui fait battre mon coeur. C'est grâce à eux que je me bats. Alors pourquoi renier celle que je suis ? Maintenant que je comprends je n'en ai plus honte. Je ferme les yeux pendant quelques secondes et redresse la tête. Il faut que je me reprenne et que je me ressaisisse. Mais lui confier ... Ce secret que je me suis démenée à protéger à faire le plus possible pour que personne ne se doute de rien. Enfin, elle est maligne je suis sûr qu'elle a deviné. Elle me connait trop bien et lui mentir a toujours relevé de l'exploit. Ses yeux ont le pouvoir de brûler mes mensonges pour laisser apparaître la vérité que je lui cache. Oui en elle je peux avoir confiance. Elle peut m'aider j'en suis sûre. Désormais cela sonne comme une évidence. Rouvrant les yeux, je dévoile mes pupilles vertes brillant d'un détermination nouvelle. Je suis forte. Bravant la distance qui nous sépare je m'avance vers elle a pas lent et frotte ma tête contre la sienne. Puis recule un peu pour pouvoir plonger mes prunelles dans les siennes. D'une voix clair, tremblant signe d'une émotion forte mais beaucoup moins que ce à quoi je m'attendais je déclare :

« - Eh bien c'est un peu long à expliquer... Mais voilà il se trouve que je suis mère. J'ai trois chatons. Ils sont en ce moment même dans la pouponnière de notre clan, pelotonné contre une reine qui n'est pas leur mère, en train de boire un lait qu'ils n'auraient jamais dû gouter. Je ... je les ai trahis mais je ne voulais que leur bien. Je voulais juste leur éviter les regards que j'ai connu alors j'ai mentis et je ne me le pardonne pas. »

Je sens les palpitations de mon coeur qui se calme. Je n'ai donné aucun nom. Je lui fait confiance. Dans ses yeux je vois qu'elle sait déjà. De toute façon il n'y a pas dix mille chatons qui arrivent au Camp. Seulement trois. Petit Esprit, Boule de Foin, Boule de Terre mes petits, mes chatons, un fragment de moi. Repenser au jour où je les ai renié en public me donne la nausée. Ce sacrifice qui semblait nécessaire à l'époque semble ridicule aujourd'hui. En ce moment, seuls les chats aveugles et sourds ne savent pas qui est mon compagnon. L'image du visage doux et emplis d'amour de celui qui aurait dû être mon ennemi s'impose dans mon esprit. Dans ses deux yeux ambrés des milliers de paillettes de bonheur dansent tandis que, contre mon flanc trois boules de poils chaudes boivent leur première gorgée de lait. Je frisonne. Le jour de leur naissance est apparemment bien ancré dans mon esprit. Un élancement traverse mon estomac et me fait plisser le nez. La douleur aussi apparemment. J'ai failli mourir pour les mettre au monde, je ne veux pas avoir couru ce risque pour rien. Ces petits m'appartiennent et il est temps que je reprenne ce qui est à moi.

| C'est toi qui aime pas parler pour rien dire ? Tu vas être servie. 8D |


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Flamme Sauvage« Lieutenante du clan du Sable »
Messages : 2672
Date d'inscription : 30/06/2012
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
909/2500  (909/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Mer 30 Oct - 15:28

Mes yeux continuaient à observer la chatte crème en face de moi. J'avais toujours l'impression d'être face à un mur. Un mur dont je n'avais pas l'outil nécessaire pour le briser. Ce sentiment d'impuissance... Je le détestais. Les félins vivants sur la Terre ont des pouvoirs limités, j'en avais toujours été conscience, mais il n'est pas moins vrai que nous faisons toujours de notre mieux pour ce que nous pouvons faire. Et quand cela concerne notre meilleure amie, il n'est juste pas tolérable d'être coincé et de la laisser dans ses ténèbres. Non, je refusai de ne rien pouvoir faire pour l'aider. Les autres n'en avaient peut-être pas le pouvoir, mais ce n'était pas mon cas, ça ne pouvais pas être mon cas. Je me mêlai peut-être de ce qui ne me regardait pas, de quelque chose de trop compliqué et de trop dangereux pour mes moustaches, mais pour le moment tout ce que je voyais, c'était une amie qui souffrait. Elle avait détournée le regard, fuyant sûrement ma tristesse. Moi, j'avais toujours fait face à ce qui me tourmentait, je le défiai, c'est dans ma nature. Je voyais bien qu'au fond d'elle, elle aurait voulu avoir la même insolence que moi. Et pour cela je m'en voulais. A force de regarder les autres et de s'aveugler de leurs qualités, on ne remarque pas leurs défauts, et surtout, on néglige ses propres ressources. Etoile d'Aurore n'est pas comme moi, mais elle n'en ai pas moins forte. Elle est aussi, ça ne fait aucun doute, mais elle ne l'ai pas de la même façon que moi. J'aurais tant voulu lui expliquer, mais ce n'est pas une chose à dévoiler, au contraire, c'est à elle de s'en rendre compte, par ses propres moyens. Si elle veut tant changer, il faut qu'elle prenne conscience de ça. A ce moment là, elle se sera vraiment métamorphosée.
La meneuse vit soudain volte-face dans ma direction. Ses yeux... Ils brillaient d'une force nouvelle. Une détermination sans limite. Elle avait décidé d'agir. C'était un début. Pour faire bouger les choses, le plus dur est toujours le premier pas, mais une fois fait, on peut continuer à avancer. Je pouvais voir les fissures de sa carapace s'agrandir et se rejoindre. Sa plus grande faiblesse avait toujours été ça : elle ne s'ouvrait pas assez aux autres. Peur de leur réaction ? Sûrement. Mais c'est justement en s'en cachant que la douleur est plus grande une fois confronté. Arrivée à mon côté, Etoile d'Aurore, elle frotte sa tête contre la mienne, ce que je fais en retour. D'une voix forte, elle me déclara :

- Eh bien c'est un peu long à expliquer... Mais voilà il se trouve que je suis mère. J'ai trois chatons. Ils sont en ce moment même dans la pouponnière de notre clan, pelotonnés contre une reine qui n'est pas leur mère, en train de boire un lait qu'ils n'auraient jamais dû goûter. Je ... je les ai trahis mais je ne voulais que leur bien. Je voulais juste leur éviter les regards que j'ai connu alors j'ai menti et je ne me le pardonne pas.

Je souris, la remerciant du regard pour son aveu. Je passai ma queue sur ses épaules, saluant le courage qu'elle avait rassemblé pour enfin se décider à me parler, et d'un signe de tête, je lui fis comprendre que j'avais déjà remarqué. Je ne savais juste pas comment elle le vivait. Mais maintenant, je voyais ce qui l'a tourmentait. Mais évidemment, c'était quelque chose de délicat. J'avais peur qu'elle se braque, même si je savais que dans toutes les situations, elle écouterait ce que j'avais à lui dire. C'était toujours un risque à prendre. J'avais toujours su la conseiller, alors que le sujet soit un peu plus épineux ne pouvait pas m'arrêter. Je ne le permettrai pas, parole de Flamme Sauvage.

- Tu ne les as pas trahis. Tu leur as permis un avenir plus lumineux. C'est malheureux à dire, mais si les autres félins venaient à savoir ça, ils rendraient la vie impossible à Petit Esprit, Boule de Terre et Boule de Foin. Ca me met hors de moi, mais on ne peut rien y faire, les mentalités sont profondément ancrées et il est trop tard pour les changer.

Je réprimai une grimace suite à mes dires. Je trouvai ce genre de comportement horrible, mais malheureusement, j'en connaissais beaucoup qui ne se gêneraient pas pour le faire. et je ne permettrai pas que l'on touche aux chatons de ma meilleure amie. Avec un regard doux, j'ajoutai :

- Tu le vis mal parce que la blessure est encore récente. Le temps te fera comprendre, à toi et tes chatons, que c'était la meilleure chose à faire. Toi tu sais que tu es leur mère, et ils le savent aussi. C'est le plus important. Ils peuvent être fiers de celle qui s'est sacrifiée pour leur avenir.


HRP:
 



Délire:
 

Cadeaux:
 

Ca, c'est moi et anaki. Devinez qui est qui 8D:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Sam 1 Fév - 15:53

D'un simple regard elle me remercie. D'un simple effleurement elle me soutient. D'un simple hochement de tête elle me fait comprendre qu'elle le sait déjà. Je me fige. D'un côté, je m'y attendais un peu. Il était totalement impossible qu'elle n'ait rien deviné. Elle me connait trop bien. Mais si elle a été capable d'un telle logique, peut être que d'autres l'ont été aussi. Combien parmi les miens, connait la véritable origine de mes chatons ? Sont-ils nombreux à connaître l'identité des parents biologiques des trois boules de poils encore insouciantes ? Une vague de panique me secoue et me tétanise. Soudain je ne vois plus rien, je ne sens plus rien, je n'entends plus rien. Il ne reste rien, sinon l'envie rugissante de protéger ma progéniture. Cette rage gronde dans mes oreilles. Plus forte que tous ce que j'ai ressenti auparavant. Je veux les protéger, cette partie de moi, ces individus qui seront à jamais liées à moi par le sang. Enfin je comprends les regards tendres des mères qui couvent leur progéniture avec tendresse. Enfin je ressens la chaleur qu'elle semble ressentir. Enfin je sais ce que ça fait être mère.
Etoile d'Argile et moi pouvons nous séparer. Mais ces petits sont à moi, il sont de moi. Je les ai porté, je les ai mis au monde. Pour toujours ils m’appartiennent et jamais, au grand jamais je laisserai quelqu'un leur faire du mal.

« - Tu ne les as pas trahis. Tu leur as permis un avenir plus lumineux. C'est malheureux à dire, mais si les autres félins venaient à savoir ça, ils rendraient la vie impossible à Petit Esprit, Boule de Terre et Boule de Foin. Ca me met hors de moi, mais on ne peut rien y faire, les mentalités sont profondément ancrées et il est trop tard pour les changer. »

Je reviens brutalement sur terre. Je reste pantelante quelques secondes avant de me reprendre. Se maîtriser est la mot maître. Je l'ai fait depuis si longtemps, ce n'est pas le moment de craquer. Allez ma belle, on sèche ses larmes, on rentre les griffes et on se reprend. C'est bien fais disparaître tout sentiment haineux de ton visage, reprends un air affligé, triste, au bord des larmes sans en rajouter et tout ira bien. Flamme Sauvage fait une grimace. Je suis assez surprise du calme avec lequel elle prend la nouvelle. Je m'attendais à ce qu'elle m'accable de reproche comme elle savait si bien le faire quand je me laissais abattre. Paradoxalement, ça m'a toujours aidé. Et malgré moi, à ces souvenirs je souris. Cette chatte est vraiment une perle, l'amie la plus précieuse que j'ai jamais eu.

« - Tu le vis mal parce que la blessure est encore récente. Le temps te fera comprendre, à toi et tes chatons, que c'était la meilleure chose à faire. Toi tu sais que tu es leur mère, et ils le savent aussi. C'est le plus important. Ils peuvent être fiers de celle qui s'est sacrifiée pour leur avenir. »

Je hoche la tête, fatiguée, lasse. Mais soulagée. Au moins j'ai une confidente à présent, quelqu'un qui est dans le secret et qui me soutiens. Le futur sera plus facile à vivre je le sens. En est-tu sûre ?
Je parcours la paysage du regard, embrassant cette forêt qui est mienne et fini par répondre d'une voix trainante :

« - Je ne suis pas sûre de vouloir aller mieux. Souffrir est à mes yeux un juste châtiment pour les crimes que j'ai commis. Je me tais quelques secondes, enchainant sur un autre sujet comme si de rien n'était, signifiant clairement que je ne voulais plus m'attarder là-dessus : Et toi ? Toujours une éternelle solitaire où as-tu trouvé quelqu'un qui te mérite ? »

| Non je ne t'avais pas oubliée. 8D |


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Flamme Sauvage« Lieutenante du clan du Sable »
Messages : 2672
Date d'inscription : 30/06/2012
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
909/2500  (909/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Dim 23 Fév - 11:48

Je sentais bien que mes paroles étaient un peu dure, et que ma chef aurait aimé entendre autre chose. Mais la situation l'était encore plus, et ne laissait aucune alternative. Ce sentiment d'impuissance, de résignation... J'aurais aimé tout donner pour ne pas le ressentir. Pourtant, je n'avais pas le droit de me laisser affliger, moi, car c'était mon amie qui souffrait le plus. Elle aimait Etoile d'Argile d'un amour puissant, comme on en voit peu maintenant. Mais malheureusement pour elle, les temps ne lui permettaient pas de se reposer, de calmer son esprit, et de retrouver ce à quoi elle aspirait. Le Clan des Etoiles ne nous épargnait décidément pas...
Avec une pointe de soulagement, je vis le visage d'Etoile d'Aurore reprendre un peu de couleur et de vie. J'espérais de tout mon coeur avoir mis un peu de lumière dans le sien. Elle savait que je serais en tout temps à ces côtés, et qu'elle pourrait parfaitement compter sur moi. Et ces chatons aussi évidemment. Si ils leur arrivaient la moindre broutille, je serais capable de partir en croisade.
Une fraîche brise souffla dans nos pelages. J'eus l'impression qu'elle envoyait nos soucis loin, très loin de notre forêt. Ce souhait était certes futile, idéaliste, mais on en avait tous besoin en cette période. Même si on ne faisait que se voiler la face, espérer que les bons moments reviendraient vite nous permettait de tenir, encore, encore un peu plus. Il est nécessaire de trouver une source de courage, et moi j'avais déniché la mienne. Notre territoire avait toujours été beau, et il avait bien trop de fierté pour laisser cette apparence morbide demeurer.

- Je ne suis pas sûre de vouloir aller mieux. Souffrir est à mes yeux un juste châtiment pour les crimes que j'ai commis.... Et toi ? Toujours une éternelle solitaire où as-tu trouvé quelqu'un qui te mérite ?

Ma gueule se referma de suite en entendant sa question. Evidemment, un visage m'était apparu, comme une énorme évidence. Je l'aimais, je le savais. Pourtant, je me rendais compte que la situation était loin d'être simple. Je me retrouvais en quelque sorte dans le même cas que ma chef, en bien moins grave... Non, sur ce point là, nous étions égale. J'hésitai quelques instants, avant de me lancer. Il aurait été injuste de ne pas lui dire après ce qu'elle m'avait confié.

- Hum... Et bien... L'éternelle solitaire est tombée amoureuse...

Je la sentais sourire. Mais non, elle ne devait pas, tout cela n'avait rien de réjouissant. J'étais moi aussi dans une impasse. De toute façon, je n'avais rien dit à Espoir de Couleur. Je ressentais simplement.

- Mais... Comme toi, je suis tombée amoureuse d'un chat du Clan de la Terre. Nous nous sommes vu une fois. Je ne lui ai rien dit, mais je sais ce que je ressens. Et je sais que c'est impossible. Maintenant plus que jamais.



Délire:
 

Cadeaux:
 

Ca, c'est moi et anaki. Devinez qui est qui 8D:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Dim 13 Juil - 17:08

La bouche de mon amie se referme presque immédiatement. Elle reste alors silencieuse. Malgré moi je ne peux pas m'empêcher d'imaginer les différents sens de ce silence. Il se pourrait qu'elle soit gênée d'être toujours une "éternelle solitaire". Flamme Sauvage a beau être d'une bonté et d'une générosité à toute épreuve, son franc parlé peut déranger certains félins. Moi avec le temps je m'y suis faite et prendre mes quatre vérités dans la face ne me gêne plus, même si parfois ça fait mal. Il est également possible que, à l'inverse, ma lieutenante soit effectivement tombée amoureuse mais qu'elle n'ose pas me le dire pour une raison qui m'échappe. Peut être qu'elle en a honte... Enfin peut importe je ne vais pas la forcer à m'avouer des choses qu'elle ne veut pas. Elle est ma meilleure amie et en tant que telle elle possède mon plus grand respect. Jamais je ne la forcerai à quoi que ce soit. Finalement, c'est l'air pas très réjouie que Flamme Sauvage répond enfin :

« - Hum... Et bien... L'éternelle solitaire est tombée amoureuse... »

Une grande vague de chaleur me passa sur le corps alors que je ne peux retenir un sourire radieux. Je suis heureuse, tellement heureuse pour elle. Enfin elle a trouvé quelqu'un, quelqu'un qui la mérite. Enfin j'espère. Toujours est-il qu'il n'a pas intérêt à lui faire du mal sinon il tâtera de mes griffes j'en fais la promesse. Mon coeur bat un peu plus vite que de coutume tant je suis excitée à cette idée. Je suis contente à un point... J'en n'en reviens pas moi même. Mais Flamme Sauvage garde une expression maussade. Son regard devrait s'illuminer et un sourire béat devrait barrer son visage... J'étais vraiment niaise au début de ma relation avec Etoile d'Argile.

« - Mais... Comme toi, je suis tombée amoureuse d'un chat du Clan de la Terre. Nous nous sommes vu une fois. Je ne lui ai rien dit, mais je sais ce que je ressens. Et je sais que c'est impossible. Maintenant plus que jamais. »

Je ne peux retenir un bref et presque inaudible miaulement se dépit. Ainsi ma chère amie a commis la même erreur que moi. Puis-je lui en vouloir ? Non je n'en ai pas le droit. Comment lui reprocher une erreur que j'ai moi même commise ? Mon coeur se calme subitement alors que mon sourire disparait. Je suis déçue pour elle, affreusement déçue d'autant plus que je comprends parfaitement le dilemme qu'elle vit en ce moment même. Ca fait tellement mal d'être déchiré entre amour et devoir. Parfois on aimerait envoyer en l'air toutes ces fichues règles et partir loin, être libre de faire ce qu'on souhaite. Oh oui comme j'aimerais en avoir le droit. Malheureusement j'ai un Clan entier qui compte sur moi et je n'ai pas le droit de les abandonner. Pas pour le moment. Secouant un peu la tête pour chasser mes propres malheurs et me reconcentrer sur ma lieutenante. J'avoue être un peu perdue et ne pas trop savoir comment réagir. Je sais que Flamme Sauvage sait rester forte en toutes circonstances et qu'elle ne montre presque jamais ce qu'elle ressent surtout ce genre d'émotions. Mais elle n'est pas une machine elle est vivante tout comme moi et je me doute qu'elle doit souffrir malgré tout. Me dandinant d'une patte sur l'autre, je la regarde pensive. Bien que fusionnelle, notre relation n'a pas vraiment été pleine de tendresse. C'était un soutient mutuel certes, un amitié forte et indestructible mais... pas quelque chose de très tactile. Pourtant en ce moment j'ai envie de la réconforter mais si jamais elle... Oh et puis au diable les hésitations !

Bravant la distance qui nous séparait, je me rapproche d'elle en quelques secondes et enfouis mon museau dans l'épaisse fourrure rousse de son cou, ronronnant faiblement. J'ai un peu l'impression d'être une mère qui rassure sa chatonne ce qui ne doit pas vraiment plaire à mon amie mais tant pis, pour une fois qu'elle me laisse la réconforter. Elle n'est pas indestructible, pas plus que moi je ne le suis. Elle est plus solide que moi je veux bien le croire mais toujours est-il que je ne veux pas la voir céder. Au grand jamais.


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com
avatar
Flamme Sauvage« Lieutenante du clan du Sable »
Messages : 2672
Date d'inscription : 30/06/2012
Âge : 19

Feuille de Guerrier
Expérience :
909/2500  (909/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Ven 18 Juil - 14:33

La joie de ma meilleure amie fondit en un instant. Son grand sourire avait cédé sa place à une moue déçue et ses miaulements enthousiastes étaient à présent emplis d'un sentiment de dépit. Pour tous ces détails, je n'osais pas croiser ses perles émeraudes. Je savais très bien ce qu'elle devait penser en ce moment-même, et je n'avais vraiment pas besoin de l'entendre. Je me le répétais assez. Mon coeur se révoltait assez contre ma raison qui lui répétait chaque seconde d'oublier, de laisser tomber. Le silence se maintenait, et semblait devenir de plus en plus lourd chaque seconde. Ma révélation avait laisser une atmosphère presque gênée, ce que je détestais par-dessus tout. Mais je devais bien avouer qu'informer ma meneuse, mon amie de cela m'avait soulagée. Je n'attendais pas d'elle qu'elle me conseille, qu'elle m'aide. C'était une épreuve que je me devais de surmonter seule. C'était à moi de savoir ce qui comptait le plus pour moi. Espoir de Couleur... Ou mon Clan. Il me fallait peut-être encore un peu de temps pour me fixer. C'était un choix beaucoup trop important pour être pris à la légère.
Un contact inattendu me sortit brusquement de mes sombres pensées. Abaissant mes perles orangées, je vis Etoile d'Aurore, le museau enfoui dans la fourrure de mon cou, et émettant un ronronnement qui se voulait réconfortant. Je restai quelques secondes sans trop savoir quoi faire. C'était bien la première fois que notre soutien devenait... tactile. Depuis toute petite, nous nous réconfortions en nous parlant, en nous lançant des défis... Mais jamais comme cela. Et à bien y réfléchir, personne ne l'avait jamais fait avec moi. Mes pupilles brillèrent d'émotion, et, tentant de le cacher un minimum, je posai ma tête sur l'épaule soyeuse de ma meneuse. Un sourire fendit légèrement mon museau quand je me demandais si elle ne cherchait pas un peu de réconfort pour elle-même en même temps. L'atmosphère se détendait au fur et à mesure que les secondes s'égrenaient. Nos coeurs battaient à l'unisson, nos poitrail se soulevaient à l'unisson. Nous semblions résonner en harmonie l'une avec l'autre. Nous nous comprenions, tout simplement. Dans un murmure, je glissai à son oreille, d'une voix mélancolique, mais parfaitement calme et sereine :

- Il va nous falloir beaucoup de courage pour pouvoir retrouver nos jours heureux, n'est-ce pas ?

M'éloignant quelque peu d'Etoile d'Aurore, je levai le nez vers le ciel. Qu'est-ce que le Clan des Etoiles prévoyait de faire ? Nous testait-il pour savoir si notre foi était sincère ? S'amusait-il avec nos pauvres vies ? Toutes ces questions devaient tourmenter l'esprit de plus d'un chat dans la forêt. Pourtant, je savais très bien au fond de moi que la réponse ne m'aiderait en aucun cas. Il fallait juste s'efforcer de vivre, pour montrer que nous autres, sur Terre, nous avions assez de volonté pour cela. Avec un petit sourire en coin et un signe de la queue, je lançai à mon amie d'enfance :

- Bon, on rentre ? Le gibier va pas se transporter tout seul.



Délire:
 

Cadeaux:
 

Ca, c'est moi et anaki. Devinez qui est qui 8D:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Étoile d'Aurore« Cheffe du clan du Sable »
Messages : 3354
Date d'inscription : 20/12/2011
Âge : 18

Feuille de Guerrier
Expérience :
1530/2500  (1530/2500)

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   Mar 26 Aoû - 21:15

Je la sens étonnée quelques secondes, puis finalement sa tête se repose sur la mienne et je frissonne de ce contact agréable et doux, tendre et touchant à la fois. Je me sens vraiment bien contre elle, la truffe enfouie dans son pelage roux flamboyant. L'atmosphère devient un peu plus douce, plus agréable, plus respirable par rapport aux éclairs qui la déchirait tout à l'heure. L'odeur suave de la lieutenante est entêtante et me rappelle les nuits que nous passions l'une contre l'autre lorsque nous étions apprenties, puis guerrière. J'avais passé la plus grande partie de ma vie contre elle, à côté d'elle comment avions nous pu être aussi peu tactile ? Pendant cette brève étreinte dont seul les arbres en sont témoins, je me sens définitivement légère. Je la sens un peu bouger, son museau effleurant mon oreille, un peu comme lorsqu'Etoile d'Argile me fait ma toilette. Je frisonne à se souvenir et le chasse. Je n'ai pas le droit d'y penser, pas maintenant. D'une voix un peu triste mais calme en même temps elle parle : « Il va nous falloir beaucoup de courage pour pouvoir retrouver nos jours heureux, n'est-ce pas ? »

Silencieusement je hoche la tête. Il faudra du temps mais ça reviendra j'en suis sûre. Je ne veux pas croire que ces jours heureux sont terminés et qu'ils sont désormais derrière nous. Je veux croire que ne pourrons encore être heureuses toutes les deux, laissant dans un coin les peines que la vie nous a infligée. C'est que nous avons toujours fait. Je la sens s'écarter, aussi je redresse ma tête et la dévisage. Elle semble aller un peu mieux que tout à l'heure ce qui me met du baume au coeur. Ceci dit avec Flamme Sauvage on ne peut pas trop se fier aux apparences, elle sait masquer ses émotions beaucoup mieux que moi. Elle m'adresse un sourire un peu timide et d'un signe de queue elle m'invite à la suivre : « Bon, on rentre ? Le gibier va pas se transporter tout seul. » Souriant, je me dirige vers la pile de gibier que nous avons formé et prend mes proies dans la gueule. Avec tout ce que nous avons ramené, nous avons de quoi nourrir les reines et leur petits. Ou plutôt les anciens, mieux vaut pour moi d'éviter la pouponnière. Dans tous les cas il fait bon de vivre en été. Incapable de parler à cause des proies qui me pendent dans la gueule je me contente d'enrouler brièvement ma queue autour de la sienne et de lui lancer un regard chaleureux avant de reprendre le chemin qui nous mène jusqu'à chez nous.


« Comme une poupée de chiffon éventrée,
Comme une orpheline sans larme à verser.
Comme quelqu'un à qui on aurait enlevé son aimé. »

Bon sang Choute... Merci infiniment. ♥

Je n'aurai jamais assez de mot pour vous dire merci. ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ouvre ton coeur et viens chasser avec moi [PV Etoile d'Aurore][JDE]
» Viens jouer avec moi ~
» T' as du travail? Je m'en fiche ~♥ Viens chanter avec moi ♫ [PV May ]
» " Paris, tu nous ouvre ton coeur, et tout dans Paris est bonheur " [ Rebecca ]
» Viens jouer avec moi petite souris.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wars Melodies :: Terres Libres-